Articles

Publié le 22 février 2022 Mis à jour le 04 mars 2022

Pourquoi lire et étudier Molière en 2022

400 ans et pas une ride !

Peut-on encore rire de ce dont on riait il y a près d’un demi-millénaire de cela ?

Oui ! Inutile d’aller bien loin, on vient de le célébrer pour les 400 ans de son anniversaire de naissance, c’est sans doute l’un des auteurs français les plus connus du monde, mais c’est aussi par son nom que l’on désigne notre chère langue française. L’avez-vous reconnu ? Il s’agit de Jean-Baptiste Poquelin, dit… Molière !

Mais comment après tout ce temps l’auteur de l’Avare reste-t-il si cher dans nos cœurs de francophones et francophiles ? Pourtant, le niveau de langage du XVIIe siècle était loin d’être accessible au commun des mortels d’aujourd’hui… Lire et étudier Molière aujourd’hui, est-ce de la pure folie ou de la douce utopie ?

De Jean-Baptiste Poquelin à Molière

Né en 1622 à Paris, dans une famille bourgeoise, Jean-Baptiste Poquelin commence à écrire ses premières comédies en 1646. Ce n’est qu’en 1659, treize ans plus tard, qu’il rencontre le succès avec «Les Précieuses ridicules».

Rapidement, il devient le dramaturge préféré du Roi Soleil, Louis XIV, et cela en dépit du fait que dans la majorité de ses œuvres c’est pourtant bien la bourgeoisie et la noblesse qui est subtilement critiquée. Comme il le disait lui-même en parlant de son travail d’écrivain :

« L'écriture ressemble à la prostitution. D'abord on écrit pour l'amour de la chose, puis pour quelques amis, et à la fin, pour de l'argent. »

Quoi qu’il en soit, du haut de ses 32 pièces de théâtre, de ses trois ballets, de ses six poèmes de circonstance et de ses sept textes théoriques, il demeure l’auteur de la littérature française le plus lu et le plus joué partout dans le monde. À tout jamais moderne, Coluche, artiste et humoriste français (1944-1986) disait :

« Si le théâtre avait dû faire comprendre aux gens la réalité de la bêtise, Molière y serait arrivé avant nous. »

Indémodable

Voilà comment résumer Molière en un mot. Mais pourquoi lire Molière aujourd’hui ? Parce que c’est cool !

Même si les décors ne le sont plus vraiment, les situations qu’il dépeint dans ses œuvres sont toujours d’actualité, aucun effort d’adaptation n’est requis pour le comprendre. Certes, le vocabulaire, la syntaxe et, globalement, le niveau de langue peuvent parfois faire peur. Après tout, on se dit que lire Molière, c’est lire un des plus grands auteurs français de tous les temps et donc, ça peut rebuter. Que nenni ! Ou pantoute, comme on dit au Québec !

Si au premier abord, on peut buter sur certaines tournures, rapidement le plaisir de lire, l’humour rencontré au fil des dialogues et des pages, le lien étroit qu’on noue avec les personnages, toutes ces drôleries scénaristiques et théâtrales nous apparaissent tellement banales et encore contemporaines qu’on ne peut que se laisser charmer et succomber au plaisir de tourner les pages.

Certes, on lit du théâtre, mais on est bien loin des tragédiens à la Racine ou à la Corneille. Molière, c’est un homme du peuple pour le peuple. Accessible et ouvert à tous. Il ne parle pas de royaume et de héros, mais bien du quidam et de ses aventures quotidiennes, des difficultés que peut rencontrer monsieur ou madame Tout-le-Monde. Ses thèmes de prédilection sont la place de la femme dans la société, le manque de culture, le mariage d'intérêt, l'importance de l'argent, le décalage entre les classes sociales… bref, des sujets dont on peut encore discuter et rire aujourd’hui.

Lire Molière, c’est non seulement acquérir un lexique et une syntaxe d’une richesse propre au XVIIe siècle, au moment où on dit que la langue française connaissait son apogée et son âge d’or, mais c’est aussi assister aux déboires du vulgum pecus (le commun des mortels), de rire de ses malheurs et de partager de grands moments de fous rires !

Et en classe de langue ?

Professeur(e)s qui enseignez le français comme langue étrangère ou seconde, peut-être vous dites-vous qu’étudier Molière pour des non-francophones reste une gageure, vous n’avez pas tort, ceci dit, pourquoi les priver du meilleur auteur comique français ?

Certes, ce ne sera pas une sinécure, mais c’est un bon moyen d’exploiter une compréhension écrite ou orale ! De plus, le théâtre est toujours une voie qui permet de se dépasser et de se laisser aller, d’oublier ses inhibitions et de devenir quelqu’un d’autre. Un exemple ? Étudiez un extrait de l’Avare et, cerise sur le gâteau, passez le film éponyme dans lequel Louis de Funès joue le rôle d’Harpagon. Vous ferez d’une pierre deux coups : découvrir un chef-d’œuvre de la littérature française et voir à l’écran le maître incontesté de la comédie française de tous les temps !

Il n’en résultera point de grincements de dents, mais bien de fous rires et d’esclaffements ! Aussi, ne manquez pas de leur rappeler cette citation de Molière : « Plus grand est l'obstacle, et plus grande est la gloire de le surmonter… ».

Sources et illustrations

Molière, ce dramaturge incontournable mais illustre inconnu, Géo, janvier 2022,
https://www.geo.fr/histoire/moliere-ce-dramaturge-incontournable-mais-illustre-inconnu-207745

Molière, notre contemporain, Didier Sénécal, 2010, L’Express,
https://www.lexpress.fr/culture/livre/oeuvres-completes_896325.html

Oeuvres, Pixabay, https://pixabay.com/images/id-6235313/

Portrait de Molière, Pixabay, https://pixabay.com/images/id-6393267/


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Niveaux de langage

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !