Articles

Publié le 04 octobre 2022 Mis à jour le 04 octobre 2022

La réduction des déchets, un enjeu majeur pour notre environnement

Chacun peut retirer sa cannette, le tout est d’y penser et d’être attentif.

Déchets

La presse, des scientifiques et les pouvoirs politiques parlent du réchauffement climatique et de son effet sur l’humanité et la planète. Par contre au niveau des déchets émis par nos civilisations, on trouve moins de publications. Voyons ce qu’il en est !

Les chiffres des déchets produits

Les déchets peuvent avoir diverses origines. Nous pensons souvent au déchets ménagers mais il y a aussi les déchets issus des activités des entreprises, les déchets des administrations et de diverses fournisseurs.

Le chiffre global

Selon le site officiel de l’Europe, en 2018 (2020 étant faussée avec la COVID), ce sont 2.338.530.000 tonnes de déchets que les citoyens européens ont produites.

Au niveau de pays francophones :

  • La France a émis 343 millions de tonnes pour 67 millions habitants, c’est-à-dire plus de 5.1 tonnes par habitant. Attention le chiffre n’inclut pas seulement les déchets ménagers mais aussi les activités de production.
  • La Belgique 68 millions de tonnes de déchets. Ramenée à ses 11.43 millions d'habitants, cela fait près de 6 tonnes.


Source : https://ec.europa.eu/eurostat/databrowser/view/ten00108/default/line?lang=fr

Les déchets ménagers

Selon le site de l’observatoire des territoires, on observe que les départements en bordure de la méditerranée et de l’Atlantique et la manche sont les plus gros producteurs de déchets domestiques. Le Finistère et les Alpes Maritime arrivant en tête de ce classement peu glorieux avec plus de 770 kg par habitant. Le Rhône avec 447 kg étant le meilleur élève.

Source : https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/quantite-de-dechets-menagers-et-assimiles-collectes-par-habitant

Les emballages plastiques si pratiques mais si catastrophiques

Les emballages plastiques sont un désastre en matière de déchets. Si les industriels les utilisent si massivement, c’est pour leur praticité. Ils présentent à leurs yeux de multiples vertus :

  • Ils sont étanches
  • Ils permettent de bien conserver certains aliments
  • Ils sont hygiéniques
  • Ils sont peu couteux
  • Ils peuvent être fabriqués dans les formes les plus adaptées au transport.
  • Etc.

Le recyclage est-il la solution ?

Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas. Le recyclage est un pis-aller. C’est aussi et surtout une filière industrielle qui peut faire des profits en valorisant des déchets mais aussi en consommant énormément d’énergie.

Par exemple, le verre est 100% recyclable. Nous sommes donc de bons citoyens en allant déposer nos verres usagers dans les bulles dédiées. En y réfléchissant, nous allons déposer des verres en bon état et qui pourraient encore être utilisés, pour qu’ils soient cassés et ensuite chauffés pour parfois en refaire des contenants identiques ou presque à ceux « recyclés ». Si une partie des efforts financiers consentis par les états permettait de standardiser les contenants en verre et de faire une consigne, cela pourrait réduire la facture énergétique de ce « recyclage » et une petite partie des émissions engendrant l’effet de serre.

Il faut aussi savoir que recycler le plastique n’est pas simple. Les plastiques doivent être triés, certains composés de molécules différentes (des couches de plastiques différents) ne sont pas du tout recyclables et doivent donc être brulés ou enterrés.

Chacun peut réduire ses déchets ménagers

Divers courants ont été créés par des personnes sensibles à la problématique de la quantité de déchets que nous générons. Bien évidemment, il s’agit d’agir selon ses possibilités et progressivement en se fixant des objectifs raisonnables à son niveau :

Le minimalisme

Le terme "minimalisme" est utilisé dans différents contextes. Selon le dictionnaire, le sens du mot est le suivant :

    Le minimalisme est la limitation consciente à un minimum, au strict nécessaire.

Le minimalisme consiste à se débarrasser de ce qui n’est pas important pour se concentrer sur l’essentiel. Cela peut concerner les objets superflus ou les activités qui ne servent pas un objectif important. Si vous bannissez de votre vie ce qui n'est pas important pour vous et que vous libérez ainsi de l'espace, du temps, de l'argent et de l'attention pour ce qui est important pour vous. Il ne reste que ce qui est agréable et satisfaisant. Le minimalisme maximise ce qui a du sens et de la valeur.

Le minimalisme n'a rien à voir avec le renoncement, la privation ou l'ascétisme.

Le ZD ou zéro déchet

Certaines personnes essaient de tout simplement ne produire aucun déchet ou presque. Leur production sur une année se résume à ce qui tient dans un bocal ou un seau. Arriver à ce stade ne peut se faire que progressivement en remportant chaque jour ou chaque semaine des petites victoires grâce à un déchet qu'on a évité de produire.

Le compostage ou lombri-compostage

Le plus simple à mettre en œuvre, pour ceux qui ne sont pas en appartement, est un compost afin de valoriser les déchets organiques.

Pour les personnes vivant en appartement, la solution de la vermi ou lombri-compostière existe.

La règle des 5R

Comme énoncé supra, le recyclage n’est qu’un pis-aller. La règle des 5R  est là pour nous le rappeler. Voici ce qu’elle signifie dans l’ordre :

  1. Refuser
  2. Réduire
  3. Réutiliser
  4. Recycler
  5. Composter le Reste

En tant que consommateurs, nous avons le choix d’acheter des déchets ou de les refuser. Le vrac a ses avantages mais aussi ses inconvénients, donc optez pour le vrac ou les produits les moins emballés. Évitez d’acheter des sandwiches pré-emballés dans les gares ou stations d’autoroutes, n’acceptez pas les cuillères en plastique avec votre café, etc. C’est facile, il suffit d’y être attentif.

Les conséquences des déchets

Un article ne suffirait pas à décrire toutes les conséquences sur la faune et la flore des déchets que nous produisons. Vous pouvez toutefois visiter le site de l’hôpital des tortues dans les Keys en Floride. Voici tout ce que cet hôpital a récolté dans l'appareil digestif de ces pauvres animaux.

Les déchets peuvent donc engendrer des souffrances à certains êtres vivants.

Chacun son objectif

Il devient important de réduire les déchets que nous produisons. Chacun peut apporter sa pierre, le tout est d’y penser et d’être attentif. Quel objectif raisonnable de réduction de déchets pourriez-vous vous fixer ?


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Sciences de l’environnement


Le fil RSS de Thot Cursus via Feed Burner.


Les tweets de @Thot


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !