Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

L’intelligence artificielle et nous : des rapports à définir

Créé le dimanche 20 novembre 2016  |  Mise à jour le lundi 28 novembre 2016

L’intelligence artificielle et nous : des rapports à définir

L’intelligence artificielle (I.A.) a jusqu’à maintenant été un produit de science-fiction, surtout. Une allégorie utilisée pour aborder le pouvoir totalitaire ou un feu de Prométhée permettant aux machines, particulièrement les robots, de se rapprocher de l’humain.

Si le rapport est donc ambigu chez les auteurs, imaginez maintenant la vie réelle. L’intelligence artificielle va prend une place de plus en plus grande au fur et à mesure que les chercheurs développent le sujet. Parce que les I.A. sont déjà dans nos poches. Les Siri et Cortana de ce monde en sont. Les algorithmes sur les réseaux sociaux en sont aussi des formes.

Vers des intelligences plus humaines

Les intelligences artificielles auront de plus en plus de rapports avec l’humain. Conséquemment, ceux qui les développent doivent prendre cela en considération. Certains songent donc à donner aux intelligences artificielles des traits plus humains. Par exemple, serait-il possible de leur inculquer la possibilité du don, d’être généreux ou en coopération avec les hommes? Un défi de taille puisque comment définit-on en codes un aspect humain déjà difficile à expliquer? Les informaticiens et spécialistes essaient d’analyser et modéliser le partage par des jeux proposés à des individus triés au hasard.

Ces intelligences ne pourront pas être fixes, non plus. En effet, les meilleures pourront s’adapter et apprendre de nouvelles données. Comment le feront-elles? Nous pouvons leur transmettre, mais certains suggèrent un apprentissage ressemblant à celui des jeunes enfants qui explorent leur environnement et découvrent par essais et erreurs. Ainsi, les robots qui en seraient pourvus pourraient mieux s’adapter à leur milieu et aux humains qui les entourent.

La notion épineuse d'éthique

Dans tous les cas, une question reste très épineuse : celle de l’éthique. En effet, il s’agit du sujet qui trouble le plus les créateurs d’intelligence artificielle. Si tous s’entendent qu’il faut que l’I.A. fonctionne au service de l’humain et non le contraire, ce n’est pas le cas en ce qui concerne les méthodes pour y parvenir. L’université Stanford a sorti un rapport sur le sujet essayant de prévoir la vie en 2030 avec la progression en ce domaine.

Pour eux, il ne faut pas réglementer l’I.A. parce qu’il y en a différents types et que les risques diffèrent selon les domaines où elles agissent. Un rapport qui ne suscite pas l’unanimité puisque certains ont l’impression que les recommandations veulent repousser le plus possible l’ingérence d’instances publiques dans le développement d’intelligences artificielles. D’ailleurs, bien des éthiciens se disent qu’ils devront faire front commun contre le trop grand enthousiasme des transhumanistes pour réussir à imposer des balises.

Un sujet qui ne semble pas être de mise et banalisé au risque de mettre en danger les citoyens dans diverses situations. Est-ce que les drones militaires auront un seuil maximum de morts civiles acceptables? Et avec l’avènement de voitures autonomes, quelles décisions prendront-elles? Se feront-elles au détriment des passagers ou des gens sur la route? Le MIT propose d’ailleurs un intéressant exercice ouvert au public où ceux-ci peuvent analyser et suggérer des scénarios où ce type d’automobile se retrouve face à un dilemme. Que choisira-t-elle de faire? Et d’autres choix éthiques viendront en compte comme, par exemple, des données personnelles acquises par une IA sur la santé d’une personne devraient-elles être automatiquement transmises à un médecin? Y a-t-il un concept de vie privée qu’il faudra inculquer à ces intelligences?

En voudrez-vous ?

Et puis, il y a une notion d’acceptabilité sociale qu’il faudra offrir avec l’avènement des intelligences artificielles. En effet, celles-ci vont changer considérablement nos sociétés. Avec elles, des emplois vont disparaître ou vont être passablement diminués. Si les chauffeurs de taxi sont déjà en colère contre Uber, que feront-ils lorsqu’arriveront les voitures autonomes? Et même des journalistes pourraient voir leur rôle restreint avec l’usage de plus en plus fréquent de robots-journalistes. Et puis, ces algorithmes qui pourraient avoir le contrôle sur des finances ne sont pas à l’abri de bogues ou de détournements qui pourraient menacer l’économie de milliers de gens, voire de pays.

Dans ce contexte, il doit donc y avoir un réel pan d’études et de recherche sur les liens entre les êtres humains et les intelligences artificielles. Déjà des consortiums se mettent en place pour réfléchir, entre autres, à leur aspect éthique. Une réflexion qui doit se faire maintenant alors que celles-ci deviennent de plus en plus sophistiquée.

Illustration : yourbestdigs iPhone app via photopin (license)

Références

Borde, Valérie. "Faut-il Avoir Peur... De L’intelligence Artificielle?" L’actualité. Dernière mise à jour : 28 septembre 2016. http://www.lactualite.com/societe/faut-il-avoir-peur-de-lintelligence-artificielle/.

"Comment Vivrons-nous Avec Les Intelligences Artificielles?" RECHERCHE & INNOVATION. Dernière mise à jour : 4 octobre 2016. https://blogrecherche.wp.mines-telecom.fr/2016/10/04/impact-social-intelligences-artificielles/.

Guillaud, Hubert. "Vers Une éthique Pour L’intelligence Artificielle?" InternetActu.net. Dernière mise à jour : 8 septembre 2016. http://www.internetactu.net/a-lire-ailleurs/vers-une-ethique-pour-lintelligence-artificielle/.

"Intelligence Artificielle : La Curiosité Enfantine, Moteur D’apprentissage." RECHERCHE & INNOVATION. Dernière mise à jour : 25 juillet 2016. https://blogrecherche.wp.mines-telecom.fr/2016/07/25/intelligence-artificielle-curiosite/.

"Intelligence Artificielle : La Complexe Question De L’éthique." RECHERCHE & INNOVATION. Dernière mise à jour : 15 septembre 2016. https://blogrecherche.wp.mines-telecom.fr/2016/09/15/intelligence-artificielle-ethique/.

"Les Intelligences Artificielles Doivent Dialoguer Pour être Efficaces." RECHERCHE & INNOVATION. Dernière mise à jour : 30 août 2016. https://blogrecherche.wp.mines-telecom.fr/2016/08/30/intelligences-artificielles-doivent-dialoguer/.

McKenna, Alain. "Intelligence Artificielle : «L’humain Va S’en Sortir, Mais...»." LesAffaires.com. Dernière mise à jour : 4 mai 2016. https://www.lesaffaires.com/blogues/alain-mckenna/intelligence-artificielle-l-humain-va-s-en-sortir-mais/587259.

Moral Machine. Consulté le 16 novembre 2016. http://moralmachine.mit.edu/.

Qadiri, Sophia. "Intelligence Artificielle : Quel Impact En 2030?" L’Atelier. Dernière mise à jour : 14 septembre 2016. http://www.atelier.net/trends/articles/intelligence-artificielle-impact-2030_443432.

Whitaker, Roger. "Comment Rendre L’intelligence Artificielle Plus Généreuse." Slate.fr. Dernière mise à jour : 22 septembre 2016. http://www.slate.fr/story/123793/intelligence-artificielle-genereuse.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire