Par Frédéric Duriez  | f.duriez@cursus.edu

Accueillir des étudiants étrangers

Créé le vendredi 17 février 2017  |  Mise à jour le lundi 27 février 2017

Accueillir des étudiants étrangers

Les contraintes administratives

Le premier contact avec un pays étranger commence souvent par une confrontation avec son administration.

Les structures qui accueillent des étudiants étrangers doivent, en principe, faciliter le plus possible les démarches administratives. Celles-ci peuvent prendre des proportions énormes lorsqu'on ne maîtrise pas la langue et qu'on est confronté à une bureaucratie qui n'est pas la nôtre. Reb Merida témoigne sur le site de Campus Monde des difficultés qu'il a rencontrées en France. Aussi longtemps que ces tracas pèsent sur l'étudiant, il lui est difficile de profiter pleinement des cours, des rencontres et de la culture.

bureaucracie

Des étudiants venus suivre un master à Orléans ont senti la nécessité d'aider leurs successeurs, en créant eux-mêmes le guide qui leur a manqué lors de leur arrivée. La démarche est isolée. On pourrait imaginer qu'un établissement l'organise, et permette à chaque promotion de l'améliorer...

Plus institutionnel, le site de l'Université de Westminster accompagne les nouveaux étudiants dans leurs démarches administratives comme celui de l'University College Union. D'autres universités européennes adoptent un ton très administratif et semblent oublier que l'on retient très longtemps le premier contact...

Pour la France, Campus France apporte une information développée qui va au-delà des démarches. Le site présente les atouts de l'enseignement supérieur en France, et même quelques témoignages positifs.

Une navigation rapide sur les sites universitaires montre cependant que beaucoup adoptent un ton très formel dès qu'il s'agit de présenter les démarches à entreprendre. On peut comprendre que cela répond à un objectif de clarté, mais comme il s'agit souvent du premier contact, un peu plus de chaleur serait souvent la bienvenue !

Le mix marketing des villes étudiantes

Comme il existe des palmarès des universités ou des diplômes, il y a des classements des villes universitaires. Montréal et Paris se disputent les premières places sur le site top universities. Plus que le résultat, c'est la méthodologie et les critères retenus qui peuvent nous intéresser. Les questions posées sont les suivantes :

  • Est-ce une ville étudiante ?
  • Quelle est la part des étudiants étrangers ?
  • Quelle désirabilité ? Top Universities compile sous ce terme plusieurs indicateurs, qui regroupent l'attractivité touristique, économique, le point de vue des étudiants, la pollution, la corruption, la sécurité...
  • Quel coût de la vie ? Top universities intègre l'index "Big Mac", sur le coût de la vie quotidienne et l'index "IPad" qui compare le prix d'un iPad dans les pays...
  • Quel marché de l'emploi ?
  • Et Top universities intègre aussi le résultat d'un questionnaire administré auprès de 18 000 étudiants.
     

Le Figaro vantait récemment les mérites du Canada pour des études universitaires. L'argumentaire permet de dégager des critères pertinents.

  • L'ouverture d'esprit.
  • Le bouillonnement entrepreneurial.
  • L'encouragement des étudiants.
  • Des enseignants proches.
  • Les cursus pluridisciplinaires.
  • Les passerelles.
  • La possibilité d'améliorer son anglais.
  • Le marché du travail.
  • Le coût des études.

les villes universitaires bases de comparaison

En France, Campus France développe les atouts de la France pour accueillir des étudiants étrangers :

  • La qualité de l'enseignement supérieur du pays
  • L'ouverture internationale
  • La reconnaissance du savoir-faire du pays
  • La dynamique de l'économie
  • L'art de vivre du pays
  • La culture (contemporaine !) du pays.
     

Ces inventaires hétéroclites mêlent la qualité des espaces de formation de la ville, sa dynamique culturelle et économique... Ils montrent que l'attractivité d'une ville étudiante ne peut se construire que par les efforts conjugués des espaces de formation et d'accueil avec les municipalités et les régions.

L'interculturel, les rencontres

Les témoignages des étudiants révèlent cependant que ce sont les rencontres et l'étonnement que provoque la rencontre d'une autre culture qui marquent leur séjour.

Les analyses interculturelles sont nombreuses dans le monde du management. Elles peuvent éclairer ce que ressent un étudiant étranger, plongé dans une autre culture. Geert Hofstede étudie les différences culturelles depuis plus d'une dizaine d'années. Les dimensions qu'il propose sont pertinentes pour des étudiants.

Ainsi, la "distance hiérarchique" variable d'une culture à l'autre peut éclairer la relation professeur-étudiant. "L'acceptation de l'incertitude" peut aider à comprendre un besoin plus ou moins important de consignes, "l'individualisme" peut expliquer le succès variable des travaux en groupe.

hofstede

Plus récemment, Erin Meyer a proposé dans son ouvrage Cultural Map un outil de comparaison des grands traits culturels. Il est lui aussi destiné aux entreprises internationales, mais il peut aider à surmonter des incompréhensions dans d'autres contextes.

L'attractivité d'un espace universitaire ou d'une grande école pour des étudiants étrangers passe donc par de nombreux critères, et beaucoup d'entre eux ne dépendent pas du centre de formation. Quelques pistes ressortent néanmoins des témoignages.

  • Faciliter et accompagner les démarches administratives en évitant le ton froid et bureaucratique que certaines universités adoptent dès qu'il s'agit de démarches.
  • Travailler avec les régions et les communes pour faciliter l'accueil et la découverte de la culture et de la vie locale.
  • Prendre en compte la dimension interculturelle dans les conceptions de situations d'apprentissage et d'évaluation.
     

Ressources

Université de Westminster - When you arive - welcome and orientation -consulté le 19 février 2017
https://www.westminster.ac.uk/international/visas-and-advice/when-you-arrive/welcome-and-orientation/international-student-welcome-programme

University college union - Welcome international students - consulté le 19 février 2017
http://uclu.org/welcome-international-students

Geert Hofstede - Countries comparison - Consulté le 19 février 2017
https://geert-hofstede.com/countries.html

Laurence Estival - Le Figaro Etudiant Dix bonnes raisons de partir étudier au Canada - publié le 4 février 2016, consulté le 19 février 2017 - http://etudiant.lefigaro.fr/international/etudier-a-l-etranger/detail/article/dix-bonnes-raisons-de-partir-etudier-au-canada-18919/

South China Morning Post - publié le  25 mai 2014, consulté le 19 février 2017,
http://www.scmp.com/business/economy/article/1518529/mapping-global-cultural-differences-offers-advantages-business

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire