Articles

Une pédagogie pour faire réfléchir les apprenants

Une approche qui demande aux apprenants une pensée critique basée sur les faits

Par Alexandre Roberge , le 07 octobre 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 15 novembre 2018

« En classe, tu te tais et tu écoutes le professeur! »

Ce type de consigne est souvent donné aux plus petits dès qu’ils commencent leur scolarité. L’image de l’école est, pour nombre de gens, celle d’un milieu où sont assimilés des savoirs. Les élèves s’assoient, écoutent et mettent en pratique ce qu’ils ont appris dans quelques évaluations. D’accord, mais est-ce responsable de proposer ce modèle d’enseignement dans un monde qui va demander de plus en plus de savoir réfléchir? Encore plus dans une période où savoir questionner ce qu’on lit et voit en ligne devient un élément clé pour se servir d'Internet avec succès..

Fouiller des questions en profondeur

Dans les pays anglo-saxons, une pédagogie gagne en popularité : le critical thinking. L’idée est de laisser les élèves étudier une thématique sous tous ses angles. C’est-à-dire qu’à partir d’une question, les apprenants doivent réfléchir et apporter un point de vue et des savoirs pour étayer leur pensée. Les interrogations banales qui se répondent par l'affirmative ou la négative n'ont donc plus leur place.  Développer leur raisonnement exige de la recherche et de la démonstration. Il s’agit donc d’un bon moyen d’apprendre aux enfants à confronter leurs idées en se basant sur des informations.

Par exemple, il serait très facile de simplement proposer un texte de William Shakespeare et distribuer un questionnaire sur la pièce. Avec le critical thinking, l'enseignant peut leur demander s’ils croient que l’image du roi Henry V faite par le dramaturge est celle d’un héros ou d’un criminel de guerre.

L’approche n’est pas si récente. Dès la publication en 1910 du «How we think», John Dewey invitait les lecteurs à baser une croyance sur des faits, ça a été l’étincelle pour encourager certains courants pédagogiques. Elle a été instaurée entre 1930 et 1960 pour être au service de la démocratie.

Elle est ensuite une approche contre l’endoctrinement durant la Guerre froide. Enfin, elle a subi de nombreuses transformations avec les diverses réformes aux États-Unis. Cette approche a suscité questions et débats. Par exemple, doit-elle être enseignée comme une compétence générale ou spécifique, c’est-à-dire être mise en contexte pour être utile? Y a-t-il des élèves plus prédisposés à cette approche que d’autres? Dans quels contextes peut-elle servir?

Un nouvel espoir

Une chose est sûre, les usages possibles sont fort intéressants. Soudainement, la pédagogie peut voir un peu plus large. Par exemple, pour saisir les subtilités géopolitiques, les apprenants pourraient concevoir un pays fictif. Ils devraient alors faire des liens avec ce qu'ils ont appris dans les cours et rechercher dans l'historique de nations ou dans des situations actuelles.

Dans un cours de langue, pour mieux comprendre la construction d’un langage, pourquoi ne pas leur demander comment s’exprimer avec un autre moyen de communication? Quelles sont les limites de devoir utiliser uniquement, par exemple, son corps? La méthode peut aussi servir dans les études supérieures comme cette expérience faite auprès d’étudiants en physiologie. Le personnel enseignant leur proposait des articles trompeurs sur la perte de poids et ils devaient montrer pourquoi ils étaient erronés. 

D’ailleurs, dans un contexte de fausses nouvelles, ils sont nombreux à placer espoir dans une approche de critical thinking pour essayer de contrer les forces qui veulent tromper le grand public. En les faisant travailler sur des compétences de réflexion et de recherche poussée, les apprenants pourraient donc acquérir des réflexes qui leur permettront de mieux analyser des informations, qu’elles soient dans les médias ou les réseaux sociaux. Bien des enseignants croient que cette approche leur donnera l’occasion d’améliorer les débats publics en offrant la chance aux jeunes d’argumenter en utilisant des faits et pas seulement les impressions. 

Au point où certains croient qu’il serait nécessaire que des cours de pensée critique soient obligatoirement donnés dans les écoles. Une telle directive est encore loin de se réaliser. Or, la montée de l’intérêt pour le critical thinking en cette ère de fausses nouvelles a de quoi rassurer et permettre des générations un peu plus rationnelles dans le futur.

Illustration : Hibr Kobayat Youngsters Think Media via photopin (license)

Références

Baldasty, Jerry. « Fake News and Misinformation: Why Teaching Critical Thinking is Crucial for Democracy. » UW Homepage. Dernière mise à jour : 23 avril 2018.
https://www.washington.edu/provost/2018/04/23/fake-news-and-misinformation-why-teaching-critical-thinking-is-crucial-for-democracy/.

Clarke, Loren, and Esther Care. "How Do You Teach Critical Thinking when the Norm is Not to Question?" Brookings. Dernière mise à jour : 5 décembre 2017.
https://www.brookings.edu/blog/education-plus-development/2017/12/05/how-do-you-teach-critical-thinking-when-the-norm-is-not-to-question/.

Cospérec, Serge. « Développer L’esprit Critique Des élèves ? Un Mouvement Anglo-saxon, Le Critical Thinking. » Démocratisation Scolaire. Dernière mise à jour : 15 février 2018.
https://www.democratisation-scolaire.fr/spip.php?article286.

Gonzalez, Javier T. « Using Misleading Online Media Articles to Teach Critical Assessment of Scientific Findings About Weight Loss. » American Physiological Society Journal. Dernière mise à jour : 23 juillet 2018.
https://www.physiology.org/doi/full/10.1152/advan.00065.2018.

Tatsumi, Ana. « Teaching Critical Thinking In The Language Classroom. » Cambridge University Press. Dernière mise à jour : 4 avril 2018.
http://www.cambridge.org/elt/blog/2018/04/04/teaching-critical-thinking/.

« Teaching Critical Thinking and Why It Should Be a Mandatory Course. » Shutdown -r Now. Dernière mise à jour : 1er novembre 2017.
https://www.shutdown-r.net/2017/11/01/teaching-critical-thinking-and-why-it-should-be-a-mandatory-course/.

Watanabe-Crockett, Lee. "12 Strong Strategies for Effectively Teaching Critical Thinking Skills." Global Digital Citizen Foundation. Dernière mise à jour : 4 avril 2018.
https://globaldigitalcitizen.org/12-strategies-teaching-critical-thinking-skills.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné