Articles

Musique et productivité au travail

Vers un équilibre émotionnel

Par Sandra Dumais , le 15 octobre 2018

Flower - Pixabay

Quel est l'effet de la musique en milieu de travail ?

Peut-on stimuler l’attitude positive et la performance? Distrait-elle ou au contraire stimule-t-elle la concentration? Quels genres de musique sont les plus bénéfiques?

Gains de performance et de rapidité

Plusieurs chercheurs s’entendent pour dire que la musique améliore la productivité au travail (Stanford, Sheffield, Sachs, Samson, Bigand, 2013).

Selon le Dr Amit (Padnani, 2012), la musique aurait un impact favorable dans un environnement considéré trop bruyant ou trop tranquille pour les employés. Il en serait de même lorsque les tâches à effectuer sont répétitives ou routinières. La stimulation musicale serait comparable à manger un bon dessert, car elle produirait de la dopamine au cerveau.

Le Dr Lesiuk (Padnani, 2012) ajoute que la musique réduit le stress grâce à l’influence de la bonne humeur, ce qui permet d’avoir une meilleure ouverture pour prendre des décisions plus réfléchies.  S’ils font eux-mêmes leurs choix musicaux, le personnel expérimenté est davantage performant lorsqu’il écoute la musique, alors que les novices sont plus facilement distraits.

De son côté, le Dr Haake (2010) est d’avis que la musique facilite l’organisation de nouvelles informations au cerveau; aiguise l’attention et favorise l’engagement, même chez les gens qui ne sont pas musiciens à priori. Suite à une étude qu’il a réalisée avec deux groupes témoin, dont l’un faisait une écoute individuelle en stéréo, il a pu observer un gain de productivité de 4.1% et de rapidité 31.2% auprès des travailleurs en usine.

La bonne humeur

En général, la musique a un effet positif sur l’humeur. Lorsqu’elle est joyeuse, son effet est stimulant sur les tâches routinières ou répétitives de la vie quotidienne, les rendant plus agréables à effectuer. Le moment présent est plus agréable et l’effet bon humeur est activé.

Cet état d’attitude positive débute sur la route qui mène au travail, durant laquelle l’écoute musicale est particulièrement bénéfique, les préparant ainsi à aborder une nouvelle journée sous un angle anti-stress et préventif sur la santé émotionnelle, surtout s’ils traversent une congestion routière. La méditation est aussi recommandée en début de journée et durant celle-ci.

Créativité

Le travail de dernière minute, les tâches qui requièrent de la créativité sont nettement facilitées avec l’écoute de la musique, telles que la peinture; la sculpture; la rédaction qui y trouvent leur source d’inspiration.

Les styles de musique au travail

Selon d’autres études, le choix musical serait déterminant en faveur de la productivité. La musique jazz; rock; populaire; heavy-métal; hip hop et classique produiraient de bons résultats lorsqu’écoutés en travaillant (Falqui, 2015).

Différents milieux de travail permettent aux travailleurs d’écouter leur propre musique préférée, la plupart du temps avec des voix, car cela agrémente leur milieu de travail. Une autre étude établit un lien de contre-performance avec les chansons lyriques qui se retrouvent dans les «playlist» de musique d’ambiance populaire (Barmes. 2014). Ces mêmes «playlist» sont réalisées par des employés ou achetées à des entreprises qui les produisent.

À ce sujet, le personnel croirait à tort que la musique les rendrait plus productif, alors que les résultats démontrent seulement une influence sur l’attitude positive. Selon Barnes, seulement la musique instrumentale lente, environ 60 bpms, favoriserait la concentration et la productivité des travailleurs. Il ne suffirait d’aussi peu que quinze minutes d’écoute, pour améliorer la concentration durant trente minutes (Padnani, 2012).

Dans des milieux sensibilisés par la distraction des voix, la musique d’ambiance instrumentale est programmée pour rejouer les mêmes morceaux à différents intervalles de la journée, ce qui devient ennuyant au fil des semaines.

Les générations

L’écoute de la musique au travail ne fait pas l’unanimité. Les générations Y (nés après 1980) et Z (milléniaux) sont particulièrement adeptes de cette pratique, quand leur employeur leur en accorde le droit et que la clientèle directe ne s’en trouve pas dérangée.

Particulièrement parmi la génération Z, le plaisir représente une partie importante de leur travail et la musique, notamment celle qu’ils préconisent, est un agrément qui contribue à leur rétention, du moins l’espace d’une saison, d’autant plus qu’ils occupent des postes où la pénurie est importante dans certaines régions, telles que la restauration; le commerce de détail et les services touristiques.

Plus les gens sont âgés et moins ils apprécient écouter de la musique au travail (Padnani, 2012).  Il s’agit davantage d’une question d’habitude de travail et de génération.

Les écouteurs

Les salariés qui préfèrent utiliser des écouteurs, affirmant trouver davantage de motivation à travailler. Il semble que la musique serait une solution intéressante au besoin de stimulation des générations Y et Z, qui tiennent à utiliser leurs écouteurs, car leur musique DBM (Digital Black Music); rap ou techno intéresse peu la génération X (nés entre 1960 et 1980) et les babyboomers (nés avant 1960).

Étant donné les divergences d’opinions intergénérationnelles sur l’intérêt d’intégrer la musique dans un environnement de travail, l’utilisation d’écouteurs serait une solution à favoriser. Cependant, les écouteurs provoquent inévitablement un bémol, causé par une absence d’interactions sociales, de partenariat et de travail d’équipe, à moins qu’une politique administrative n’encadre leur utilisation à l’intérieur de certaines plages horaire.

Une telle politique est importante, car elle évite les problèmes de communication et les jugements à l’égard des personnes qui peuvent paraître préférer s’isoler du groupe derrière leurs écouteurs.

Prévention des risques et bruits environnants

L’écoute musicale est également favorable pour couvrir les bruits environnants et faciliter la concentration. C’est le cas de Jean-François qui est métallurgiste dans une usine. Son travail est routinier, mais son attention doit être constante car sa sécurité et celle de ses co-équipiers en dépend.

Lorsqu’il est question d’écoute musicale au travail, il n’existe aucune disposition législative, en autant que c’est sécuritaire pour soi et ses collègues; que ça ne brime personne et qu’un règlement soit clairement établi conformément au milieu de travail.

La musique au quotidien

Il existe beaucoup d’avantages au plan émotionnel relativement à l’écoute musicale au travail. Même si les préférences musicales diffèrent d’une personne à l’autre, les équipes de travail peuvent s’entendre sur des plages horaire et une diversité de styles musicaux qu’ils peuvent écouter, avec ou sans écouteurs.

La musique contribue à créer une ambiance agréable et ce bien-être est important dans la vie quotidienne.

Références

Barnes, T. (2014). New study shows we’re listening to exactly the wrong music at work.
https://mic.com/articles/87751/new-study-shows-we-re-listening-to-exactly-the-wrong-music-at-work

Bourel, F. (2018). Comment tirer profit de son temps de navettage?
http://www.portailrh.org/_Externe.aspx?l=http%3A%2F%2Fwww.journaldemontreal.com%2F2018%2F01%2F17%2Fcomment-tirer-profit-de-son-temps-de-navettage

Falqui, I. (2015). Quelle musique écouter pour être plus productif au travail? http://www.cadremploi.fr/editorial/actualites/actu-emploi/detail/article/quelle-musique-ecouter-pour-etre-plus-productif-au-travail.html

Haake, A. B. (2010). Music listening in offices: Balancing internal needs and external considerations (Doctoral thesis, University of Sheffield, Sheffield

Padnani, A. (2012) The Power of Music,Tapped in a cubicle.
http://www.nytimes.com/2012/08/12/jobs/how-music-can-improve-worker-productivity-workstation.html?_r=0

Stanford; Sheffield; Sachs; Samson; Bigand (2013). La musique au travail pour développer bien-être et cognition. http://fabriquespinoza.fr/notes-syntheses/musique-au-travail-developper-bien-etre-cognition/

(s.a), (2018). Écouter de la musique est-il interdit?
http://www.coindusalarie.fr/ecouter-musique-travail

(s.a), (s.d). Musique d’ambiance. http://www.novavision.ca/fr/musique-d-ambiance

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur