Articles

Publié le 20 janvier 2020 Mis à jour le 21 octobre 2020

Sur le terrain ? Sortons avec des carnets !

Carnets de terrain, journaux de terrain pour apprendre à observer

Carnet de notes de terrain

Observer sans intention et sans grille de lecture éveille l'intérêt et la curiosité, mais ne contribue que rarement à développer les apprentissages. Depuis des siècles, les scientifiques prennent des notes de leurs observations, sur des carnets, qui sont parfois devenus des tablettes. La connaissance se construit par étapes, du carnet de notes au journal de terrain, puis au carnet de laboratoire, plus structuré et normé pour ensuite produire des documents plus élaborés.

Cet article vous propose quelques repères et ressources pour vous lancer seul ou en classe, en cours de sciences ou en interdisciplinarité.

Un pionnier : Joseph Grinnell

Pour qui dessine, il n'y a sans doute pas de paradis plus enviable que le musée de la zoologie des vertébrés de Berkeley. Des rayonnages de squelettes et d'animaux empaillés qui sont autant d'invitations à observer. C'est dans cet environnement que Joseph Grinnell a conçu une méthode d'observation raisonnée et d'étude sur le terrain, en biologie. Après plus d'un siècle, elle nous inspire encore par sa rigueur et sa simplicité. Donna Long, professeur en sciences de l'environnement en Pensylvanie nous l'explique et nous détaille le rôle des documents qu'elle invite à produire.

Un carnet tout terrain

Le premier carnet tient dans la poche. Il est tout terrain, supporte de recevoir un peu de pluie et de tomber dans le sable. Alors qu'une application d'enregistrement de notes scientifiques en ligne nous rappelle que 17% des pertes de données scientifiques sont dues à la perte de carnets, les tenants du papier rappellent qu'un carnet qui se sépare en deux, ça fait deux carnets, mais qu'une tablette en deux morceaux, ensablée ou qui a pris l'eau... ça n'est plus une tablette. Le carnet souple est l'outil de recueil d'information le plus robuste !

Le papier garde donc de sérieux atouts, même si la prudence veut que l'on scanne les productions régulièrement !

Ce premier carnet consigne les notes au fil de l'eau, les observations, les questionnements et les besoins de références plus précises. Un élément essentiel : les pages sont datées, et le lieu des observations est rappelé sur chaque page, ainsi que l'orientation géographique lorsqu'elle est pertinente. L'institut français de l'éducation donne quelques conseils aux étudiants en licence de sciences de la Terre sur leur carnet de terrain, dans le cadre d'un stage de 5 jours pour constituer une carte géologique.


Un journal d'observation

De retour au laboratoire ou chez lui, l'observateur rédige son journal d'observation. Il reprend ou colle ses dessins et détaille sa méthode de travail et le contexte de ses observations. Contrairement au précédent, ce document a davantage vocation à être partagé et à faire l'objet d'échanges avec d'autres observateurs.

Dans un autre contexte, les journaux de terrain ont souvent inspiré par leur esthétique les artistes, et s'en sont inspiré à leur tour. Le musée de zoologie des vertébrés de Berkeley a mis en ligne toute une collection de journaux manuscrits, mais aussi de photos de naturalistes. Certains témoignent d'une maitrise graphique impressionnante.

Mais la finalité reste différente. On ne reprochera pas à l'artiste d'avoir confondu les formes foliaires, alors que le carnet de terrain doit justement être précis sur ces questions. Comment savoir quels sont les traits distinctifs auquel un apprenti entomologue ou botaniste doit être attentif ? La collection "mon carnet de terrain" publiée dans les années 2000 par les éditions Milan ou les plus récents "carnets de nature" pourront aider les plus jeunes. Ils s'approprieront alors une grille d'analyse des éléments pertinents pour différencier les espèces entre elles.



Les plus âgés trouveront aussi des livres et des sites pour les orienter dans la conception d'un journal. Des forums peuvent aider et encourager celles et ceux qui se lancent.  Sur Instagram, les hashtag #fieldnotebook , #fieldjournal   ou encore #naturejournal pourront vous inspirer. Des vidéos d'enseignants ou de spécialistes partagent quelques techniques.

Les fiches descriptives

Grinnell propose ensuite de créer des fiches descriptives pour détailler plus précisément les espèces rencontrées. Il s'agit ici de produire une information précise, d'utiliser des schémas, en complétant avec une information extérieure.  Des schémas en coupe, des relevés de terrain, des indications topographiques peuvent ainsi compléter les informations recueillies sur place.

Catalogue

Le catalogue recensera les lieux et dates ainsi que les conditions d'observation.

Le numérique : quels apports ?

Travailler en réseau

Avec l’avènement du numérique et des réseaux, les observations issues d'environnements ou de périodes géographiques différentes peuvent s'échanger, se discuter et se compléter. Des classes éloignées géographiquement, plusieurs classes d'un même établissement ou la même section, au cours de plusieurs années peuvent ainsi produire ensemble de la connaissance.

Plus largement, les scientifiques ont vite perçu l'intérêt de collecter les observations profanes, en leur donnant un cadre. Citons les travaux de l'observatoire participatif des vers de terre, récemment mis en avant dans une chronique de Matthieu Vidard, sur une radio française.

Tela Botanica propose une série d'actions en sciences coopératives en lien avec les plantes. En rendant les participants compétents, en leur donnant des documents structurés à compléter, les  scientifiques peuvent collecter des données nombreuses et utilisables scientifiquement. Recenser les lichens, les plantes sauvages qui poussent dans les endroits les plus inattendus ne sont pas des activités faciles à financer, mais des passionnés sont prêts à s'investir et à apprendre ainsi davantage à connaître leur environnement. La technologie permet de rapprocher les deux.

Des carnets numériques

Des applications en ligne et sur téléphone ou tablette ont vu le jour. Elles tentent de préserver l'aspect "vécu" et l'émotion que dégagent ces carnets, tout en promettant un gain de temps et de sécurité. Les fonctions sont simples. Elles se proposent de saisir les données collectées, de les classer et de les organiser, d'en permettre la localisation puis la validation. L'utilisateur peut stocker ses données sur un espace et les gérer selon ses besoins. Et surtout, il peut les partager avec d'autres chercheurs. C'est ce que nous propose natural solutions avec Ecorelevé.

Alors, finis les carnets ? Pas certains. Le dessin d'observation est une école du regard. Il s'agit de comprendre des proportion, des angles, des liens de rattachement, des structures internes. Il s'agit aussi de prendre le temps, de s'interroger sur ce qui est pertinent, de sélectionner l'information, de mettre en scène aussi... Et tout cela, dans un environnement où il est encore impossible de recharger ses batteries !

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Conservatoire botanique national de Brest - Carnet de terrain, mis en ligne en avril 2017, consulté le 18 janvier 2019 - http://www.cbnbrest.fr/observatoire-plantes/carnet-de-terrain

Allaboutbirds Take notes, tips for keeping a field notebook - mis en ligne en avril 2010, consulté le 18 janvier 2019 - https://www.allaboutbirds.org/news/take-note-tips-for-keeping-a-field-notebook

Tela Botanica - Espace projet : créez, participez, partagez vos connaissances - consulté le 18 janvier 2019 - https://www.tela-botanica.org/projets/type/sciences-participatives/

natural solutions - Éco relevé - https://www.natural-solutions.eu/blog/carnet-de-terrain-numerique


Mots-clés: Activité de terrain sciences participatives Concret carnet de notes Journal de terrain

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !