Articles

Publié le 17 mars 2020 Mis à jour le 18 mars 2020

Porter une formation à distance en quelques jours... mais comment ?

Fondamentaux, pédagogie et positionnement

La progression de l’épidémie du Covid-19 que l’on croyait linéaire se révèle exponentielle. En  un minimum de temps, et pour respecter les contraintes de confinement, les formateurs et enseignants doivent adapter leurs cours pour une formation à distance. Comment faire ? Nous avons interrogé deux spécialistes, Christine Vaufrey et Jean Vanderspelden pour qu’ils donnent quelques conseils à celles et ceux qui se lanceraient en urgence sans être des habitués du e-learning, et aux autres.

Christine Vaufrey est la directrice et créatrice de Pimenko, qui accompagne les organismes de formation dans leur stratégie de digitalisation. Elle est aussi à l’origine du premier mooc francophone, Itypa (Internet, tout y est pour apprendre), en 2012 et a assuré la responsabilité pédagogique de nombreux moocs culturels.

Jean Vanderspelden est Consultant "Apprenance, FOAD/AFEST, Numérique & Territoires" à l’ITG Paris. Il est membre du forum français des acteurs de la formation digitale, du cercle APE ("Apprendre ensemble"), de LearningSphère.

Ils ont accepté de me répondre, eux aussi en urgence, sur les options que pouvait avoir un centre de formation poussé par les circonstances à accélérer sa stratégie numérique.

N’oublions pas les fondamentaux !

Apporter une réponse en terme de formation à distance est indispensable. Mais il ne s’agit pas de déverser toutes ses ressources sur une plateforme ou «d’occuper» les stagiaires en attendant que ça passe.

«Attention, porter la formation à distance ne doit pas faire oublier les fondamentaux. Il faut maintenir, poursuivre et conforter la relation pédagogique, tout en l’adaptant. En présence ou à distance, cette relation sera toujours nourrie à la fois de bienveillance, d’écoute, d’aide, de suivi, d’exigence, de confiance et de la valorisation.»

nous met en garde Jean Vanderspelden.

Jean Vanderspelden insiste sur l’accompagnement humain nécessaire. En France, le décret sur la FOAD (FOrmation tout ou en partie A Distance) rappelle que sans une double "assistance" technique et pédagogique, une action ne peut pas être retenue comme une action de formation.

La question de l’accompagnement reste au centre de la qualité des dispositifs à distance, avec par conséquent une attention portée sur le rapport entre le nombre d’apprenants impliqués et les ressources humaines assurant le suivi.

L’importance du cadre

"Un mixte de pédagogie transmissive (centrée sur les contenus) et une pédagogie active (basée sur les activités des apprenants) peut permettre de donner du sens à la mise à distance forcée" explique Jean Vanderspelden.

Il évoque une expérience où il a utilisé des fiches pédagogiques conçues selon la règle des 4 C. Chaque fiche rassemble quatre types d’information : celles concernant le Cadre de la situation, des Consignes, des Conseils et enfin, pour faciliter l’usage des outils digitaux associés, des informations techniques utiles du type "Comment ça marche ?".


Pour Christine Vaufrey, le cadre est "la donnée majeure".  Il l’est d’autant plus si la situation est inhabituelle, dans un contexte anxiogène. «C’est ce qui donnera toute sa crédibilité à la formation en ligne et aidera les stagiaires à s’organiser. Rien de pire en effet que le « faites comme vous voulez et rendez-vous vendredi pour voir ce que vous avez appris. Dans une situation comme celle-ci, rester au plus près du cadre de la formation en présence (horaires, programme...) est essentiel.»

Dans la communication avec les stagiaires, nous précise la responsable de Pimenko, il faut rassurer : «il y a des solutions,  on est prêt, on va être en contact tous les jours. Il faut expliquer que ce ne sera pas tout à fait pareil, qu’on va perdre sur certains aspects mais qu’on va gagner sur d’autres.»

Quelle ossature pour la formation ?

«La plateforme me semble indispensable. C’est le moment de l’exploiter au maximum, nous dit Christine Vaufrey. La plateforme est la métaphore du centre de formation. On peut bien sûr utiliser un autre espace, mais il sera sans doute moins bien équipé, comme si on organisait la formation dans un bistrot plutôt que dans un centre dédié !»

Christine Vaufrey nous donne un autre conseil bien précieux :  «Surtout, suivez les connexions. Ça montre que l’équipe pédagogique est là et qu’on attend que les participants y soient aussi !»

Mais tous les centres de formation ne sont pas équipés et, dans un contexte d’urgence, s’approprier l’utilisation d’une plateforme tout en transférant ses formations sur des supports numériques en un temps réduit est délicat. D'autant que dans une situation de crise, il faut informer et rassurer les apprenants et les employeurs en parallèle. Autant partir léger.

Jean Vanderspelden nous propose trois solutions selon l’équipement et la maîtrise numérique du centre. Il imagine un scénario où les consignes arriveraient progressivement.

«Dans un parcours établi, chaque apprenant prendrait connaissance de la succession des travaux attendus via la réception cadencée et ajustée des fiches au format .pdf. Il peut s’agir d’un simple envoi par mail ! On peut aussi envisager une distribution via les Réseaux Sociaux Numériques ou, pour des cohortes plus élevées, l’usage d’une Plate-forme de Téléformation (LMS).»

À ce sujet, nous avions évoqué il y a quelques temps le Mooc sur les méthodes agiles qui fonctionnait directement sur Trello, sans plateforme spécifique. Jean Vanderspelden confirme que des outils comme Trello, Slack ou Whatsapp peuvent être des réponses pertinentes.

«En toute honnêteté, collègues qui avancez lentement sur le numérique, faites simple. Ne vous lancez pas dans de la visio et tout ce qui prendra un débit pas possible. Utilisez votre cahier de texte en ligne, envoyez des pdf ou des liens, puis les corrections» prévient Cyril Mistrorigo, enseignant dans un collège français sur Twitter.

Quels principes pédagogiques ?

Diversifier les interactions

L’équipe pédagogique doit rester présente. La classe virtuelle est l’outil majeur qui permet de concevoir rapidement des activités de formation synchrone. Grosso modo, on s’inspire de ce qu’on fait en présence, mais on le fait à distance. «Au début, ça va cafouiller sévèrement, nous prévient Christine Vaufrey, mais rapidement les bonnes pratiques vont arriver.»

«Cette logique de mise en activité entre "apprenants & enseignants ou formateurs", mais aussi entre apprenants (pairagogie) ne peut durablement perdurer sans une valorisation et une diversification des interactions» insiste Jean Vanderspelden. Mieux j’interagis mieux je me forme ! Le "territoire" Internet va nous donner la possibilité d’instaurer de la proximité numérique autour de deux types génériques d’interactions : celles qui relèvent de la production et celles qui permettent l’évaluation.

Mais Christine Vaufrey nous met en garde, vouloir créer "une communauté d’apprentissage" pourrait se révéler une mauvaise idée.

«Apprendre ensemble, de manière collaborative, ça s’apprend. On ne peut pas imposer ça aux gens si ça ne fait pas partie du programme d’apprentissage. Si néanmoins certains ont envie de se regrouper virtuellement pour apprendre, on les encourage en mettant des outils et des espaces à leur disposition sur la plateforme ou à l'extérieur, et en organisant des séances avec eux, par exemple une fois/semaine.»

Beaucoup d’enseignants qui partagent leur expérience des classes virtuelles insistent par ailleurs sur le rythme des activités et le maintien de l’attention. Une activité qui prend une heure en classe pourra prendre moins de temps à distance. Mais surtout, elle risque de lasser plus vite.

La vidéo et l’utilisation d’une webcam sont des plus, mais c’est surtout le fait de proposer des activités à un rythme régulier qui pourra éviter que les esprits ne s’échappent.

Maryse Morin, formatrice chez Gefor, un centre de formation pour adultes situé à Paris, attire notre attention sur le fait que les stagiaires se connectent de chez eux. Il y a donc tout un environnement à prendre en compte.

Ainsi, ils ont parfois leurs enfants à proximité du fait de la fermeture des écoles. Outre les consignes qui visent à éviter que les applications parasites (réseaux sociaux, streaming...) restent ouvertes en parallèle, elle propose des activités pour les enfants. Ils peuvent par exemple illustrer le thème sur lequel leurs parents travaillent, et partager les productions sur l’espace collaboratif de la formation sous forme de défi.

Deux outils digitaux pour créer des interactions

À partir de son expérience, Jean Vanderspelden nous conseille l’utilisation de deux outils digitaux.

  • Le premier porte la fonction Wiki : Framapad. Il permet de recueillir et de valoriser la qualité des réponses données aux questions posées. Il incite aussi les apprenants à poser à leur tour de nouvelles questions, le tout publié dans un espace collaboratif et donc partagé.

  • Le second porte la fonction Création et exploitation de Formulaire en ligne : Framaform. Avec cet outil, des activités d’auto-évaluation, d’évaluation formative & certificative sont installées tout au long du parcours et contribuent à le réguler. Cette organisation permet aussi d’attester de la réalité et de la pertinence des parcours de formation à distance de type FOAD.

Malheureusement, avec la crise du Coronavirus de mars 2020, l’utilisation de Framatalk a été multipliée par huit du jour au lendemain, alors que ses serveurs n’y étaient pas préparés. Framasoft a encouragé les utilisateurs le 11 mars à se tourner vers d’autres solutions,  comme Jitsi.

En raison d’une sollicitation de la bande passante et des applications en ligne exceptionnelle, des tensions de ce type sont à prévoir, d’autant que le confinement à domicile entrainera inévitablement davantage de vidéos en ligne via les plateformes les plus célèbres... Parmi les leçons à tirer de cette crise, il faudra poser la question du soutien par les pouvoirs publics des solutions libres et non commerciales, comme celles que met en oeuvre Framasoft.

Quelles que soient les solutions retenues, Jean Vanderspelden conseille de s’appuyer sur une autre règle féconde des quatre C : Communication, Collaboration, Créativité & Esprit Critique. Les garder à l'esprit pourra sans doute inspirer la conception du déroulé pédagogique des séquences de formation.


Des espaces d’écoute et d’échange

«Favorisez les relations synchrones avec les apprenants, à chaque fois que c’est possible» souligne Jean Vanderspelden. Pour cela,  il organise des interactions synchrones individuelles (en temps souples) avec un outil de «Visiophonie» de type Skype et des interactions collectives (en temps contraints) avec un outil québécois de «Classe Virtuelle» (Classilio Via2) ou avec Framatalk. Ces échanges rythment les parcours en ouvrant des espaces d’écoute et d’échange indispensables pour entretenir la motivation et consolider l’implication de chacun des apprenants.

Un positionnement cohérent

À construire des solutions en urgence, le centre de formation pourrait y laisser sa spécificité. Il occuperait des heures de formation, remplirait sa part de contrat, mais laisserait une image écornée une fois la crise passée. Les stagiaires retiendraient l’expérience laborieuse d’une formation rapidement bricolée, en oubliant les conditions de production de cette formation...

Christine Vaufrey nous encourage à consolider les points forts du centre de formation, ce pour quoi on est reconnu. «Si c’est pour la qualité de l’accompagnement individuel par exemple, je dois multiplier les entretiens téléphoniques ou en visio. Si c’est pour mon exploitation si originale de la ludopédagogie, je vais mettre le paquet sur la gamification (challenges, parcours rapportant des ponts, etc.). Si c’est la qualité de mes intervenants, tous issus du monde professionnel, je vais les faire intervenir en classes virtuelles et multiplier les vidéos de situations réelles. Et à l’inverse, on ne se lance pas au hasard et éperdument dans ce que l’on n’a jamais fait, la vidéo d’animation par exemple, ou qui ne nous ressemble pas.»


Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Pimenko  - site et blog de l'entreprise : https://pimenko.com/

Le site de Jean Vanderspelden : http://www.iapprendre.fr/

Jean Vanderspelden
Les médias sociaux comme environnement d'apprentissage - consulté le 14 mars 2020 - http://www.fffod.org/s-informer/article/les-medias-sociaux-comme-environnement-d-apprentissage

FFOD Guide des formations multimodales - http://www.fffod.org/nos-activites/publications/article/guide-des-formations-multimodales

Compléments pour les enseignants

Ecole branchée Audrey Miller, Maryline Barrette-Dubé — Enseigner à distance en cas de force majeure — idées et ressources mise en ligne le 13 mars 2020, consulté le 14 mars 2020
https://ecolebranchee.com/enseigner-a-distance-force-majeure-idees-et-ressources/

Des comptes twitter pour suivre les expérimentations de la continuité pédagogique  :
https://twitter.com/teacher_cha — Teacher Charlotte
https://twitter.com/marie34 — Marie Soulié
https://twitter.com/outilstice — Fidel Navamuel

Education par la recherche - conversion numérique à l'école II
https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:USPC+37008+session02/about

cursus.edu - répertoire de vidéos éducatives
https://cursus.edu/ressources/17675/repertoire-des-videos-educatives

cursus.edu - Répertoire du travail à distance - Collaboration - Organisation - Support
https://cursus.edu/technologies/43451/repertoire-du-travail-a-distance-collaboration-organisation-support

Classilio - http://www.classilio.com/

Framasoft - https://framasoft.org/fr/

Sur la formation à distance
Denis Cristol - 14 façons de concevoir une e-formation — mise à jour 28 octobre 2019
https://cursus.edu/articles/36814/14-facons-de-concevoir-une-eformation

PY Gomez, A Rousseau & I Vandangeon Derumez  «Distance & proximité : esquisse d’une problématique pour les organisations» -  - https://www.cairn.info/revue-francaise-de-gestion-2011-4-page-13.htm
 


Mots-clés: Plate-forme de formation à distance Foad Enseignement À Distance Modules E-Learning Urgence

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !