Articles

Publié le 13 avril 2022 Mis à jour le 13 avril 2022

À la recherche de la plus vieille langue du monde

... et ce qu'il en reste !

Il y a sept millions d’années de cela, les premiers ancêtres de la lignée des hommes faisaient leur apparition sur Terre. Avaient-ils déjà une langue établie qui leur permettait de communiquer alors ? Sans doute. Cependant, impossible, même pour les plus éminents linguistes, archéologues ou historiens de dater le moment exact où la première langue humaine a été utilisée à des fins communicatives.

Mais alors comment pourrions-nous estimer quelle est la plus vieille langue du monde ? Certaines sont-elles encore parlées aujourd’hui ? Aujourd’hui, mettons-nous tous dans la peau d’un Indiana Jones des langues et partons à la recherche de la plus ancienne langue du monde !

Et au commencement, l’écriture fut

En général, pour qu’une langue soit connue et reconnue, il faut qu’elle ait laissé des traces écrites. La difficulté est de pouvoir distinguer la langue écrite des pictogrammes. Linguistiquement parlant, du moment que ces pictogrammes forment des phrases, on suppose que celles-ci avaient un usage oral, donc parlé, donc que ces pictogrammes représentent bien une langue. 

En ce sens, si on se base sur l’apparition de l’écriture, on date celle-ci vers 3.300 avant J.-C. quasiment simultanément en Mésopotamie (région actuelle du Moyen-Orient, entre l’Iraq, la Turquie et la Syrie) et en Égypte.

Et le gagnant est…

L’inscription la plus ancienne jamais retrouvée au monde serait celle de la tablette de Kish, découverte à Tell al-Uhaymir, en Iraq actuel, et présenterait des pictogrammes sumériens. Elle daterait du XXXVe siècle av. J.-C. !

Deuxième au classement, deux siècles plus tard, en 3.300 av. J.-C., la palette de Narmer (à Nekhen) est composée d’hiéroglyphes égyptiens.

La troisième place du podium revient encore une fois aux Sumériens de Mésopotamie sous une forme cunéiforme archaïque estimée à environ 2.900 av. J-C.

À Oumm el-Qa’ab, en Égypte, on retrouve la première phrase écrite de tous les temps. Elle aurait été rédigée vers 2.690 av. J.-C. et se trouvait dans la tombe de Seth-Perisben, un roi de la IIe dynastie. 

Certes, l’Afrique est le berceau de l’humanité, donc cela n’a rien d’étonnant à ce que les langues les plus anciennes viennent de cette partie du monde, cependant c’est bien en Chine, entre le XVe et le Xe siècle av. J.-C. que le chinois archaïque apparait. De la famille linguistique sino-tibétaine, ces caractères chinois sont sous la forme d’écriture ossécaille qui, comme son nom l’indique, était gravée sur des os ou des écailles.

Enfin, le grec mycénien serait la première langue européenne parlée dont nous avons pu retrouver des traces. Elle daterait du XVIe au XIIe siècle av. J.-C., serait de type linéaire B., appartiendrait à la famille linguistique indo-européenne et aurait connu sa source en Grèce et à Chypre.

Dans le brouillard

Les six précédents détenteurs du titre de langue la plus ancienne pourraient cependant être détrônés par deux autres prétendants : 

  • Les tablettes de Tartarie, en Roumanie, dont la langue demeure inconnue, mais on suppose qu’il s’agit de pictogrammes. Elle daterait de 5.300 av. J.-C.

  • Les symboles de Jiahu posent le même problème : langue inconnue, probablement des pictogrammes. Ils ont été trouvés en Chine, dans la ville éponyme (Jiahu) et selon une estimation au carbone 14, ils dateraient de… 6.600 ans av. J.-C. !

Ces données sont toutefois à prendre avec des pincettes, car il demeure difficile de confirmer leur authenticité.

Et aujourd’hui ?

Si les langues susnommées sont les plus anciennes reconnues, elles ne sont cependant généralement plus parlées de nos jours. Au XXIe siècle, certaines langues encore fréquemment utilisées demeurent des vétéranes en la matière.

C’est notamment le cas de l’hébreu, qui a connu des hauts et des bas, a quasiment complètement disparu en l’an 400 de notre ère avant de faire une remontée fulgurante au XIXe et XXe siècle comme langue liturgique pour les Juifs du monde entier. Il existerait depuis le XIVe siècle av. J.-C.

Toujours au Moyen-Orient, le farsi ou persan, parlé actuellement en Iran, Afghanistan et Tadjikistan, serait parlé depuis 550 av. J.-C. 

En Europe, on peut citer des langues nordiques comme le gaélique (IVe siècle) en Irlande et en Écosse, le basque (XIe siècle), en Espagne et en France ou encore le géorgien (IVe siècle).

Enfin, comment ne pas citer le tamoul, cette langue indienne parlée par 85 millions de personnes et langue officielle au Sri Lanka et à Singapour et dont les premières traces écrites se situeraient quand même au IIIe siècle av. J.-C. !

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive et on pourrait citer bon nombre d’autres langues qui ne démériteraient pas dans ce classement, à l’instar du macédonien, lituanien, islandais, finnois…


Finalement, aller à la recherche de la langue la plus vieille du monde, c’est un peu une chasse au dahu. Difficile de courir après une chimère quand on sait que la plus langue vieille jamais parlée n’a sans doute pas été écrite.

En ce sens, le mystère demeure. Quelle langue parlaient les premiers êtres humains de la terre ? À défaut du fouet d’Indiana Jones, c’est plutôt de la DeLorean de Retour vers le futur dont nous aurions besoin pour obtenir cette réponse !


Sources et illustrations


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Vieillissement

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !