Articles

Publié le 09 novembre 2022 Mis à jour le 10 novembre 2022

Le rôle de l'école dans l'inégalité des élèves

Des systèmes qui détricotent les chances de chacun

Nous avons cette vision de l'éducation comme un marathon d'où tous partent d'une même ligne pour passer le fil d'arrivée. Une "compétition" où chacun doit arriver à bon port. Une analogie qui ne va pas tout à fait de sens dans la réalité car certains élèves s'engagent avec déjà une avance tandis que d'autres se retrouvent bien derrière le peloton. Certes, mais ils finissent tous par atteindre la fin et n'est-ce pas le plus important? Cela n'est hélas pas vrai et, surtout, le traitement des écoliers diffère en fonction des "gagnants" et des "perdants" de ce marathon didactique.

Une méritocratie marchandisée

L'école n'accueillera jamais, à moins que ne survienne un scénario utopiste, des enfants provenant d'horizons socioéconomiques similaires. Elle aura toujours la tâche d'intégrer toutes ces réalités en son sein. Or, depuis 50 ans, des sociologues comme Pierre Bourdieu posent une question à première vue odieuse mais pleine de sens : et si ce n'était pas la structure même éducative qui se veut inéquitable?

De plus en plus, des études tendent à confirmer cette hypothèse. Le système français serait d'ailleurs parmi les plus inégalitaires dans le monde. C'est que la philosophie éducationnelle dans l'Hexagone repose sur une idée de méritocratie. En travaillant dur, les élèves peuvent obtenir de meilleures notes, donc plus de reconnaissances et de possibilités d'études supérieures, etc. Les établissements qui arrivent à sortir du lot une poignée d'apprenants sont récompensés dans des études qui ne prennent pas en compte l'approche globale en éducation. Conséquemment, le système s'appuie sur la réussite de quelques-uns sans travailler à ce que tous aient un bon niveau.

Le système éducatif est alors dévoyé de sa fonction et même des enseignants ne croient plus au succès de ceux provenant de quartiers populaires. Or, cet abandon perpétue ce cycle vicieux qui consiste à donner beaucoup à des élèves qui possèdent déjà plus que leurs camarades. Ainsi, tant que persistera l'idée méritocratique dans le milieu scolaire, ces inégalités ne seront jamais vraiment atténuées.

De son côté, le Québec voit aussi un accroissement des iniquités. La raison diffère un peu de celle de la France. Il ne s'agit pas tellement du concept de mérite que d'apprentissage enrichi. Comme le souligne ce syndicat d'enseignement, les formations sont devenues des marchandises à acheter.

Malgré l'universalité souhaitée en 1961 par le rapport de la Commission Parent, de plus en plus de parents se sont tournés soit vers les écoles privées ou les programmes à vocation particulière dans le public. Ce qui permet dès lors au réseau public de choisir qui figurera dans ces cursus, ce qui exclut une part des élèves provenant de milieux plus difficiles ou ayant des difficultés d'apprentissage. Conséquemment, cela mène à une école à trois vitesses avec les classes ordinaires comme les plus délaissées alors que s'y trouvent quand même 56% des adolescents au secondaire.

Réformer le système

Ainsi, la solution réside dans un changement de mentalité de part et d'autre de l'océan. Le sociologue et professeur à l'Université de Bordeaux, François Dubet, affirmera qu'il est temps que l'école redonne la priorité aux perdants. C'est-à-dire que les méthodes pédagogiques passent de la compétition libérale débridée à d'autres plus coopératives et, surtout, qui veulent vraiment donner une chance à tous les apprenants, pas qu'aux plus privilégiés. Au Québec est né durant le printemps 2022 un "Plan du mouvement l'École ensemble". Il se résume sous ces trois aspects :

  1. Toutes les écoles d'un réseau commun auraient un bassin scolaire en propre.
  2. Elles n'auraient aucuns frais de scolarité.
  3. Elles offriraient un libre choix de parcours particuliers pour tous les élèves.

Cette solution plus commune diminuerait le stress de sélection chez les enfants et parents et utiliserait mieux l'énergie des professeurs qui ne seraient pas divisés entre "apprenants privilégiés" et "laissés pour compte". Toutefois, pour l'instant, il ne s'agit que d'un mouvement naissant très peu publicisé au Québec. Au moment d'écrire cet article, le regroupement n'avait pas encore atteint la moitié des 5000 signatures espérées.

En France, le CNRS étudie cette question des inégalités scolaires et a peut-être trouvé un moyen de les réduire : une technique métacognitive appelé «l'outil de confiance». L'idée est de demander à l'enfant son niveau de confiance dans le fait de réussir un exercice à faire. Par la suite, une fois qu'il l'a effectué, il répond s'il croit avoir eu raison ou tort. Il sera donc en mesure, après la correction du professeur, de voir son autoévaluation et de se rajuster au fil du temps. Les chercheurs auraient noté des améliorations au bout de 5 à 10 utilisations. Or, ces résultats doivent être considérés avec la plus grande prudence puisque l'outil a été testé dans un milieu d'établissements favorisés et moyens. Qui plus est, la corrélation entre les progrès et l'outil est ténue même selon les chercheurs.

Un autre projet de recherche appelé projet Ep3c serait venu à la conclusion que l'acquisition de connaissances par le numérique (exemple : Tactileo) serait aussi bonne chez des élèves défavorisés que favorisés, réduisant selon eux les inégalités. Certes, il semble donc que les technologies pourraient avoir un effet positif... Encore faut-il que les enseignants sachent s'en servir, que les établissements aient le budget, et ce pour toutes les classes et pas seulement celles d'élèves réussissant bien.

Ainsi, la question des iniquités à l'école reste complexe à résoudre. Non pas qu'il n'existe pas de solutions mais plutôt parce que cela exige des transformations majeures autant dans le système éducatif que dans la société en général. En effet, comme le rappellent certains intervenants abordant cette question, difficile de donner des chances à tous les enfants quand plusieurs d'entre eux n'arrivent pas à bien se nourrir, se vêtir et vivent dans des conditions difficiles.

Crédit photo : fr.depositphotos.com

Références :

Bouchard, Camil. "L’ambition De L’équité Scolaire." La Presse. Dernière mise à jour : 28 mai 2022. https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2022-05-28/l-ambition-de-l-equite-scolaire.php.

Cédelle, Luc. "Dans La Revue « Mouvements », Les Inégalités « à L’école, Et Par L’école »." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 5 novembre 2021. https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/11/05/dans-la-revue-mouvements-les-inegalites-a-l-ecole-et-par-l-ecole_6101061_3232.html.

Dubet, François. "Éducation : Donner La Priorité Aux Perdants." Observatoire Des Inégalités. Dernière mise à jour : 30 août 2022. https://www.inegalites.fr/Education-donner-la-priorite-aux-perdants.

"Education : L’impact Du Numérique Sur La Réduction Des Inégalités Sociales." Ludomag. Dernière mise à jour : 14 décembre 2021. https://www.ludomag.com/2021/12/13/l-impact-du-numerique-sur-la-reduction-des-inegalites-sociales/.

"La Marchandisation De L’éducation | Dossiers FAE." La FAE. Consulté le 4 novembre 2022. https://www.lafae.qc.ca/dossiers/marchandisation-education.

"Les Inégalités En Éducation : Conséquences Des Choix De Système éducatif." Centre Henri Aigueperse. Dernière mise à jour : 26 décembre 2021. https://centrehenriaigueperse.com/2021/12/26/les-inegalites-en-education-consequences-des-choix-de-systeme-educatif/.

Marceau, Julie. "Le Système Scolaire Québécois De Plus En Plus « inégal », Selon Une étude." Radio-Canada.ca. Dernière mise à jour : 19 octobre 2022. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1925650/ecoles-quebecoises-inegal-etude-iris-public-prive-programmes-selectifs.

Pain, Caroline. "Éducation : à Cause Des Inégalités Sociales, "l'exclusion Des Enfants De Milieux Populaires Est Un Terrible Gâchis"." Ladepeche.fr. Dernière mise à jour : 22 mars 2022. https://www.ladepeche.fr/2022/03/22/education-a-cause-des-inegalites-sociales-lexclusion-des-enfants-de-milieux-populaires-est-un-terrible-gachis-10187433.php.

Pottier, Jean-Marie. "Les Inégalités Scolaires, 50 Ans De Débats." Sciences Humaines. Dernière mise à jour : 5 mai 2022. https://www.scienceshumaines.com/les-inegalites-scolaires-50-ans-de-debats_fr_44536.html.

Provost, Anne-Marie. "Les Inégalités S’aggravent Dans Le Système D’éducation, Affirme L’IRIS." Le Devoir. Dernière mise à jour : 19 octobre 2022. https://www.ledevoir.com/societe/education/765245/ecole-les-inegalites-s-aggravent-dans-le-systeme-d-education-quebecois-affirme-l-iris.

Vanel, Sophie. "Lutte Contre Les Inégalités éducatives : Priorité Du CNRS." Sciences Et Avenir. Dernière mise à jour : 6 juillet 2022. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/reduire-les-inegalites-educatives-l-equation-compliquee-que-le-cnrs-tente-de-resoudre_164832.

École Ensemble. Consulté le 4 novembre 2022. https://www.ecoleensemble.com/.


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Partager les richesses


Le fil RSS de Thot Cursus via Feed Burner.


Les tweets de @Thot


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !