Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

L’intrapeneuriat : une approche de start-up en grande entreprise

Créé le dimanche 19 novembre 2017  |  Mise à jour le lundi 27 novembre 2017

L’intrapeneuriat : une approche de start-up en grande entreprise

Qui acclame Goliath ? Il s’agit d’un sentiment plus fort que nous. Ce sont souvent les petits qui nous inspirent, surtout quand ils doivent combattre à armes inégales contre des mastodontes bien outillés. L’univers entrepreneurial a été passablement bouleversé avec la crise économique en 2008 et 2009. Dans tout ce bouleversement, les petites entreprises en croissance (start-up) ont pu se développer et gagner de l’influence. D’autant plus que leur flexibilité et leurs approches administratives différentes  intéressent davantage les finissants des écoles de commerce.

Conséquemment, les grands groupes commencent à jalouser ou à au moins considérer fortement le modèle start-up pour l’intégrer dans leurs immenses structures. Or, comment arriver à cet esprit entrepreneurial sans décroître ou repartir à neuf ? L’intrapeneuriat semble être la solution.

Une petite entreprise dans l'entreprise

Le concept de l’intrapeneuriat consiste à concevoir et incuber dans un grand groupe un projet innovant. Cela peut partir d’un employé qui a eu une brillante idée ou d’équipes qui doivent travailler sur un projet novateur. Car c’est là le but : quelque chose de nouveau et frais à développer à l'interne tout en réfléchissant comme une petite entreprise en croissance. L’avantage dans ce contexte est que cette innovation n’aura pas à chercher des ressources extérieures, elle pourra profiter de celles du grand groupe. Par exemple, Axa et Swisscom ont mis en branle un projet de mobilité en mettant différents membres des deux équipes ensemble. Au bout de moins de deux mois, un prototype de service était déjà en mode test.

L’idée étant de développer des projets innovants, mais aussi d’améliorer l’implication, l'autonomie et la motivation de salariés afin qu’ils se sentent aux commandes d’un projet pour la firme. Sauf que ce genre d’esprit n’est pas nécessairement simple à mettre en place. En France, heureusement, une start-up, dirigée par Nicolas Antonini, peut aider les entreprises à adopter cette approche. « En Mode Up! » propose des ateliers qui se passent sur un ou 2 jours et où des employés de grandes entreprises et des dirigeants de start-up se rencontrent et participent à la mise en chantier d’une fausse jeune entreprise. Le concept se voulant une immersion complète dans le quotidien de ce type de compagnie.

Pour les dirigeants de gazelles, ils peuvent ainsi bénéficier de l’expérience des salariés de grands groupes. Comme le rappelle cette étude internationale sur les relations entre les deux sortes de compagnies, les petits peuvent apprendre des grands dans leurs méthodes et leurs stratégies de croissance. À l’inverse, les employés en ressortent avec des compétences et stratégies de réflexion et de flexibilité qui peuvent dynamiser leur milieu professionnel. Un type d’exercice qui est aussi proposé aux étudiants afin de développer un sens entrepreneurial et de comprendre les enjeux de ces jeunes entreprises.

La résistance des employeurs

Toutefois, l’intrapeneuriat n’est pas évident à mettre en place. Déjà parce que le concept plaît davantage aux employés qu’aux employeurs qui sont frileux à laisser ce type de projet se faire. Peut-être est-ce parce que cette approche donne trop d’autonomie aux salariés. Ou cela peut être la peur de perdre des gens qui partiront de leur côté se lancer en affaires.

Ce qui n’est pas entièrement faux, puisque 40 % des intrapreneurs interrogés dans une étude ont été, par la suite, aux rênes de leur propre entreprise et ils sont plusieurs à continuer. Malgré une résistance compréhensible, les grands groupes ne pourront toujours jouer la sourde oreille. Le monde économique change et l'intérêt est là chez les salariés. D’autant plus que s’il est vrai qu’il y a un risque de perdre des employés, ceux qui restent auront acquis de solides compétences et connaissances qui en feront de bons atouts pour le futur.

L’explosion de start-up a eu l’avantage de proposer des services et produits innovants, mais surtout de forcer les grands groupes à se remettre en question. Si le grand peut apprendre du petit, peut-on espérer de nouvelles approches économiques dans un avenir rapproché?

Illustration : Sebastiaan ter Burg Book launch Design A Better Business via photopin (license)

Références

Ade, Mélanie. "Deux Grands Groupes En Mode «start-up» ? AXA Blog." AXA Winterthur › AXA Blog. Dernière mise à jour : 23 octobre 2017. https://blog.axa.ch/fr/deux-grands-groupes-en-mode-start-up/.

"Borner Les Risques De L?intrapreneuriat Pour éviter La Surcharge De Travail." BFMTV. Dernière mise à jour : 12 octobre 2017. http://www.bfmtv.com/sante/borner-les-risques-de-l-intrapreneuriat-pour-eviter-la-surcharge-de-travail-1251366.html.

Bouvy, Guillaume. ""En Mode Up !" Met Les Salariés De Grands Groupes Aux Commandes De Start-up." Usine-digitale.fr. Dernière mise à jour : 20 février 2017. https://www.usine-digitale.fr/article/en-mode-up-met-les-salaries-de-grands-groupes-aux-commandes-de-start-up.N503804.

Bys, Christophe. ""Les Start-up Auraient Aussi Beaucoup à Apprendre Des Grands Groupes", Rappelle Céline Laurenceau D'Accenture Strategy - L'interview Management." Usinenouvelle.com. Dernière mise à jour : 17 mai 2017. https://www.usinenouvelle.com/article/les-start-up-auraient-aussi-beaucoup-a-apprendre-des-grands-groupes-rappelle-celine-laurenceau-d-accenture-strategy.N539374.

"En Mode Up : S'immerger Dans Le Quotidien Des Start-up." Le Tout Lyon. Dernière mise à jour : 15 mars 2017. http://le-tout-lyon.fr/en-mode-up-s-immerger-dans-le-quotidien-des-start-up-7622.html.

En Mode UP!. Consulté le 17 novembre 2017. http://www.enmodeup.com/.

"Et Si Vous Révéliez Le Startuper Qui Est En Vous ?" The Adecco Group. Dernière mise à jour : 19 avril 2017. http://www.groupe-adecco.fr/articles/et-si-vous-reveliez-le-startuper-qui-est-en-vous.

Ferrand, Pauline. "Passez En Mode Start-up Grâce à L?intrapreneuriat !" Initiative Intrapreneuriale. Dernière mise à jour : 27 août 2017. https://intrapreneuriat.org/passez-en-mode-start-up-grace-a-lintrapreneuriat/.

"L'intrapreneuriat Séduit Bien Plus Les Salariés Que Les Employeurs." BFM BUSINESS. Dernière mise à jour : 13 juin 2017. http://bfmbusiness.bfmtv.com/emploi/l-intrapreneuriat-seduit-bien-plus-les-salaries-que-les-employeurs-1185462.html.

Madeline, Béatrice. "Loin Des Grands Groupes, La Nouvelle Génération Start-up Voit Le Jour." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 13 février 2017. http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/02/12/loin-des-grands-groupes-la-generation-start-up-voit-le-jour_5078571_3234.html.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire