Articles

Qu’est-ce qu’une langue pure ? Exercice pédagogique

Un exercice d’ouverture et d’influence à faire en groupe ou en classe

Par Denys Lamontagne , le 02 octobre 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 04 octobre 2018

Les mots des langues ont clairement un rapport concret; par exemple, un dim sum, un hamburger, un spaghetti ou une vodka font entrer des mots étrangers dans nos langues par le ventre.  Par les oreilles, un concerto, du rap, une cantate, un alto, du disco et du rock sont autant de mots étrangers bien intégrés à la culture musicale.

Les mots et la syntaxe que l’on utilise portent les traces de nos rapports. La pensée grecque et la civilisation latine ont gravé profondément leur influence dans nos langues. L’arabe a imprégné l’astronomie, l’arithmétique et même la chimie, l’italien la musique et la cuisine, le japonais la gestion, l’anglais le commerce et la technologie…  

Dans les mots de chaque langue on peut retracer les principales influences.  Sans surprise, on trouve plus de mots d’origine arabe (500 mots courants) dans la langue française que de mots d’origine gauloise (une centaine, comme «dru») ! L’influence arabe dure depuis beaucoup plus longtemps et l’influence romaine a été culturellement plus soutenue que la gauloise.

Une activité pédagogique édifiante

La « pureté » d’une langue semblera une idée incongrue après cet exercice. La langue apparaîtra d’autant plus vivante.

1- L’exercice consiste à prendre prendre une liste de pays, de régions et de langues et de simplement lister les mots usuels issus de ces contrées ou de ces civilisations et qui sont présents dans la nôtre.

À plusieurs personnes, le nombre de mots étrangers qui seront identifiés est tout à fait surprenant. On fait l’exercice une quinzaine de minutes et on laisse reposer.  

2- Le lendemain on reprend.

Pour peu que l'on ait éveillé la curiosité. les participants reviendront le lendemain avec de nouvelles suggestions. Il est facile de se prendre au jeu et en deux ou trois jours, chaque participant aura au moins contribué avec quelques mots.

Quelques exemples :

  • Amérindien : calumet , canoe, grizzly, kayak, potlach, pow-wow, tipi, totem
  • Allemand : choucroute, iceberg, kitch
  • Arabe : alcali, algorithme, azur, bakchich, batik, bled, nadir, razia, vizir, zénith
  • Chinois : khan, pagode, ping-pong, sampan, tao, ying-yang, wok
  • Espagnol : eldorado, corrida, hildago, salsa, tango
  • Italien : spaghetti, ténor, staccato
  • Inde : blini, brahman, mandala, sanscrit, sari, sherpa, véda,
  • Japon : bonzaï, banzaï, hara-kiri, judo, karate, manga, sake, samouraï, yen, zen
  • Polynésie : tabou
  • Russie : balalaïka, datcha, kopek, perestroïka, sibérien, spoutnik, tsar, vodka

Qui nous influence ?

3- À partir de la liste élaborée, discuter quelles influences sont démontrées par certains groupes de mots et dans quels domaines. Par exemple, l’influence culturelle japonaise est clairement identifiée dans les arts martiaux, celle espagnole dans la danse. Quelles sont les autres influences ?

Un peu plus loin

4- On peut étendre le jeu aux influences des langues mortes (grec, latin, araméen, celte), ou locales (breton, basque, shiaq, etc.).  Le cipaille (six pâtes) du Lac-St-Jean ou les gariguettes (variété de fraises) de Provence font aussi partie de notre langue et de notre imaginaire, selon notre région.  

Avec l’anglais, le latin et le grec, un grand nombre mots seront suggérés, c’est pourquoi, pour ouvrir le jeu à plus de langues, on peut ne pas utiliser ces langues au départ si le groupe est suffisamment animé.

Et réciproquement

Une langue communique idées, émotions, souvenirs, projets, désirs… Elle parle et s’écrit avec des représentations symboliques de ce qui nous entoure. Elle vit et est ouverte sur le monde, ce qui ne veut pas dire pour autant qu’elle n’a pas sa manière à elle de nommer les choses. Ce qu’elle découvre lui appartient et elle aussi peut influencer autant qu’elle peut être elle-même porteuse des influences des autres.

5- S’il y a des immigrants dans le groupe, on peut compléter cet exercice par les mots français qui ont pénétré leur culture : rendez-vous, dégage, déjà-vu…, quels sont les leurs ?

À la fin de l’exercice, chacun réalise à quel point les langues sont vivantes, influencées et en quoi aussi elles influencent les autres.

 

Référence

Il y a plus de mots arabes que gaulois dans la langue française
France-Inter - Ouafia Kheniche
https://www.franceinter.fr/culture/plus-d-arabe-que-de-gaulois-dan-la-langue-francais

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné