Articles

Publié le 01 juin 2020 Mis à jour le 28 octobre 2020

Organisation, management et compétences : la nouvelle donne

Comment les facteurs de réussite se réajustent-ils après une crise ?

Quelle organisation, quelles compétences clés et quel management pour reconstruire après la crise ? Les organisations qu’on aurait présentées comme exemples de réussite quelques mois auparavant ne le sont plus, les aspirations des salariés sont différentes et les équipes se dispersent alors qu’il est plus que jamais nécessaire de faire groupe... Cependant, de nombreuses solutions émergent sans doute pour quelques années.

L’effet Hibernatus : un bond de trente ans en deux mois

Il disparaît en 1905 à l’occasion d’un voyage au pôle Nord. On le croit mort. Mais voilà qu’on le retrouve en 1969, surgelé, mais vivant et avec l'apparence et la santé d'un jeune homme de 25 ans. On le décongèle, on le soigne, et pour éviter un choc émotionnel fatal, on lui fait croire qu’il est encore en 1905... C’est en quelques mots le scénario d’Hibernatus où le personnage principal, Hubert de Tartas héberge le grand-père de sa femme en simulant l'activité d'une maison bourgeoise en 1905.



Hubert de Tartas est exposé à toute une série de péripéties jusqu’à ce qu’il craque et révèle au rescapé la supercherie, et le bond technologique qu’il a traversé dans son bloc de glace alors qu'il était inconscient : télévision, fusées dans l’espace, automobiles...



Cette histoire offre un parallèle avec ce qu’ont vécu beaucoup de personnes ces derniers mois. Protégés de la modernité et du numérique par des collègues et des assistants, ils étaient restés à l’écart du monde digital et ça ne les gênait pas. Avec quelques rudiments de Word et PowerPoint et un navigateur pour visiter un moteur de recherche, ils pouvaient donner le change en gardant leur compteur temporel bloqué sur l’année 1999. Google avait remplacé Altavista et les écrans étaient devenus plats. Sinon, rien.

Le saut technologique avec un temps de retard

Traiter de la vidéo, de l’image, du son, communiquer sur des réseaux, se confronter sans se perdre aux plateformes des administrations, alimenter ou utiliser des bases de données, travailler sur un cloud... Jamais.  En mars 2020, beaucoup de cadres étaient particulièrement concernés par cette « littératie numérique » très faible. Ils étaient parfois entourés de personnes empressées qui leur épargnaient trop d’efforts sur leur ordinateur. On leur bloquait les mises à jour pour ne pas les perturber. Mais voilà que le confinement a rendu brutalement nécessaire l’utilisation intensive du numérique pour assurer une continuité. Et beaucoup ont vécu un choc pareil à celui de Paul Fournier, le grand-père de 25 ans dans Hibernatus.

Plus question de s’emporter sur les « informaticiens qui ne comprennent rien à ce qu’on leur demande ». Il a fallu faire seul, avec son propre équipement. Et comme dans Hibernatus, l’issue a été plutôt heureuse. Les organisations ont appris collectivement.

Ainsi beaucoup d’enseignants ont découvert la formation à distance et ont parfois échangé davantage avec les collègues... C’est souvent des initiatives personnelles, de l’aide entre pairs, des suggestions d’élèves ou de parents qui ont permis de trouver des solutions. En entreprise, il a fallu s’appuyer sur des savoir-faire informels, souvent acquis ailleurs, pour assurer la continuité. Difficile de faire marche arrière. Le développement des compétences individuelles et collectives a entraîné des besoins d’autonomie, de partage avec les pairs, et de participation aux réflexions.

Dans un article sur Parlons RH, Mickael Vandepitte poursuit cette analyse. La crise sanitaire de début 2020 aura obligé les entreprises à développer leurs compétences numériques, les équipes à étoffer leurs capacités de communication et les dirigeants à redéfinir leur style de management.

Management : le volontarisme, les routines ou alors...

Comment développer le sentiment d’appartenance quand personne n’a mis les pieds dans son entreprise depuis plus de 2 mois ? Comment se coordonner quand certains sont sur place et d’autres restent chez eux. Partager des valeurs, une culture et une stratégie quand ...

Adrien Chignard est psychologue. Dans une interview, il imagine trois réactions au retour du confinement. Certains managers auront un discours martial : « Nous avons perdu près de trois mois, vous avez eu le temps de vous reposer, maintenant il faut redoubler d’énergie ! » En quatre mots : « les vacances sont finies ».

D’autres remettront les services et ateliers en marche sans questions, machinalement, comme si on se retrouvait après un long week-end ou une semaine de vacances. Enfin, quelques managers laisseront la parole aux équipes et permettront l’expression à partir de questions simples. Ils ouvriront la parole sur ce qu’ils ont vécu pendant le confinement, ce qui leur a manqué, ce qu’ils aimeraient garder des ajustements de cette période. En cohérence avec les travaux du psychologue Karl Weick, il invite à produire du sens avec les équipes, sur les changements qu'ils ont éprouvés.

Raphaël H. Cohen propose quelques questions concrètes. Catherine Besse imagine de son côté un scénario d’accueil.

Recréer le groupe.

Chacun a vécu la crise individuellement. La peur économique, le stress familial, la surcharge de travail, le sentiment d’abandon. Certains peuvent se dire « je suis parti, personne ne s’en est aperçu. Je suis revenu. Personne ne s’en est aperçu »...

Des psychologues et soignants ont très rapidement invité les entreprises à être attentives aux conséquences d'un télétravail non choisi et brutal, dans un environnement d'incertitude personnel et professionnel. Boris Cirulnyk invite à favoriser la construction d'une résilience collective en laissant une place à l'écoute, à l'expression et à la relation. Catherine Tourette-Turgis insiste aussi sur l’écoute, la présence, la souplesse et la bienveillance.

Bousculer les habitudes et les routines.

Freek Vermeulen nous confirme que les crises révèlent l’inefficacité de certaines habitudes. Ainsi, après une grève prolongée, certaines personnes qui ont adopté le vélo ne reprennent pas l’habitude des transports en commun. Pendant les périodes de crise, on met aussi en place des solutions non pérennes qui disparaîtront. Faut-il regretter de s’être engagé et d’avoir déployé des efforts ? Non selon Freek Vermeulen. Car le groupe a développé des compétences dans l’expérimentation...


Assurer une prévention des nouveaux risques psychosociaux

De manière très pragmatique, le comptoir de la nouvelle entreprise nous propose un guide pour adapter les ressources humaines au nouvel environnement. Les auteurs partagent en particulier une liste très utile de risques psychosociaux qu’il faut anticiper et dont certains sont illustrés ci-dessous.



Assurer un cohérence entre l’organisation, les architectures et les outils numériques

Croiser quelqu’un dans un couloir, être assis à côté d’un collègue et voir que les chaises se touchent, entendre un animateur se racler la gorge pour s’éclaircir la voix : des instants anodins il y a quelques mois. Des cauchemars aujourd’hui. L’organisation spatiale des entreprises doit être repensée en fonction des interactions. Les architectes doivent imaginer les situations de communication, de réunion, de déplacement et redessinent les espaces pour tenir compte des changements de besoin. Car on ne se croise plus comme avant dans un couloir, on ne se réunit plus de la même manière...

Le grand plateau de travail (open-space) a semble-t-il vécu dans sa forme ancienne. Un restaurant en Chine, un centre d’appel en Corée ont fait peser le doute sur les courants d’air propulsés par les climatisations dans les grands espaces... Dans les deux cas, une seule personne mal placée a pu en contaminer plusieurs dizaines. Et même si rien n’est établi scientifiquement, personne ne veut courir le risque. Le bureau, la chaise et le poste informatique partagés entre plusieurs collègues ont aussi du plomb dans l’aile, au moins sous leur forme classique.

Benoît Serre, de l’association nationale des directeurs de ressources humaines (ANDRH) insiste sur la réorganisation nécessaire des temps et des espaces et sur le besoin de sécurité ressenti par les équipes.

En 2019, il fallait argumenter pour travailler chez soi. Dès mai 2020, il faut parfois argumenter pour expliquer qu’on doit venir au bureau... Le présentiel doit avoir du sens. Mais les temps et les espaces ne sont plus étanches. En formation, on commence à parler de comodal pour évoquer ces formations ou ces enseignements où on travaille à la fois en présentiel et à distance. Il ne s’agit pas de faire la même chose, mais de répartir intelligemment les rôles et de créer des interactions autour d’activités ou de séquences.

Jamais sans un plan B

À distance, toute l’organisation tient grâce à la disponibilité des personnes, des applications et des connexions. L’entreprise des années 2020 doit être capable de poursuivre une activité en changeant radicalement de moyens, en bousculant ses chaînes d’approvisionnement et dispersant ou en rassemblant ses équipes. La polyvalence, les compétences transversales, les ajustements mutuels qui ne passent plus par de longues réunions sont les nouveaux facteurs de survie. La logistique d’approvisionnement, le changement de circuits de distribution dans l’industrie sont également essentiels.

Mais surtout, « le plan B » est devenu essentiel dans la préparation de n’importe quelle action. Une application sature, la bande passante vient à manquer, un salarié clé sur un projet manque de réseau ou est touché personnellement par une difficulté, un fournisseur est touché par une rupture de stock ou de production... Autant de scénarios où il faut réagir vite et savoir « bricoler » des solutions avec ce dont on dispose.

Cela signifie qu’un temps de veille sur les solutions techniques est indispensable, d’autant que la concurrence est très forte entre les fournisseurs, qui réajustent régulièrement leurs offres, les services proposés et les interfaces utilisateurs. Les propositions de service, les techniques, les facteurs davantage concurrentiels sont plus que jamais en mouvement et obligent les entreprises à être en veille et à s’adapter.

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Fabienne Broucaret - My happy job - Top 10 des articles à lire pour l’après-confinement - 23 avril 2020 - consulté le 30 mai 2020
https://www.myhappyjob.fr/reprise-du-travail-top-10-des-articles-a-lire-pour-preparer-lapres-confinement/

sur le management :

Raphaël H. Cohen comment repenser sa posture de manager, Harvard Business Review - mai 2020 - consulté le 30 mai 2020
https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2020/05/30299-comment-repenser-sa-posture-de-manager/

Catherine Bessehttps://www.speciman.fr/coronavirus-manager-retour-travail-apres-confinement/ consulté le 30 mai 2020

Courrier cadres - interview de Boris Cirulnyk : Après la crise du coronavirus, la culture de la performance sera critiquée
http://courriercadres.com/management/conduite-du-changement/boris-cyrulnik-apres-la-crise-du-coronavirus-la-culture-de-la-performance-sera-critiquee-20042020 consulté le 30 mai 2020

Romane Ganeval — Welcome to the jungle  - interview de Catherine Tourette-Turgis- Retour au travail : « Penser que tout redeviendra comme avant, c’est illusoire »
https://www.welcometothejungle.com/fr/articles/interview-apres-confinement-entreprise

Mickael Vandepitte  - Parlons RH : « le confinement : une opportunité pour capitaliser sur les compétences émergentes - publié le 29 avril 2020 - consulté le 30 mai 2020
https://www.parlonsrh.com/confinement-opportunite-de-capitaliser-sur-les-competences-emergentes/

Mounia H. Hocine, Anne-Sophie Godon-Rensonnet, Jérôme Lanfranca - Le comptoir de la nouvelle entreprise - Déconfinement : comment préparer le retour au travail ? - consulté le 30 mai 2020
https://lecomptoirdelanouvelleentreprise.com/deconfinement-comment-preparer-le-retour-au-travail/

Et plus généralement, le dossier spécial établi par Le comptoir de la nouvelle entreprise consacré au télétravail.
https://lecomptoirdelanouvelleentreprise.com/dossiers/dossier-special-le-teletravail-en-periode-de-confinement/

Mélanie Roosen - interview de Freek Vermeulen - l'ADN innovation - les mauvaises habitudes managériales sont comparables à des virus - publié le 14 mai 2020 - consulté le 30 mai 2020.
https://www.ladn.eu/entreprises-innovantes/nouvelles-gouvernances/mauvaises-habitudes-manageriales-comparables-virus/

Florence Mehrez, interview de Benoît Serre - Actuel-RH - Editions législatives - en ligne le 22 avril 2020 - consulté le 31 mai 2020
https://www.actuel-rh.fr/content/les-entreprises-doivent-des-present-preparer-le-deconfinement

Adrien Chignard - interview à Psychologie Magazine - Comment bien manager le retour au travail après le confinement - consulté le 31 mai 2020
https://www.psychologies.com/Actualites/Vie-pro/Comment-bien-manager-le-retour-au-travail-apres-le-confinement


Mots-clés: Télétravail Organisation du travail Bienveillance management stress Confinement

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !