Articles

Publié le 30 mars 2022 Mis à jour le 30 mars 2022

Mérite, Gloire et Célébrité [Thèse]

Culture de la célébrité dans la France des Lumières

Silhouette de Marie Antoinette sur fond bleu portant des lunettes de soleil jaune

La célébrité vous donne l’impression que tout le monde vous connaît, mais en réalité, vous ne connaissez personne.

Charlie Chaplin — Artiste (1889-1977)

Comment devenir célèbre ? Au vu du nombre incalculable de vidéos en ligne vous proposant des méthodes faillibles pour l’être, nous devons être nombreux à nous poser cette question. Mais pourquoi avons-nous un tel appétit pour cette forme de reconnaissance publique qu’est la célébrité ? Pourquoi pas la gloire d’ailleurs ?

Aujourd’hui gloire et célébrité peuvent quelques fois se confondre. Cependant ces deux notions sont bien distinctes. La gloire correspond à une fierté légitime pouvant susciter l’admiration et le respect d’une personne s’illustrant par une contribution académique, une œuvre littéraire ou encore des faits d’armes marquants. Tandis que la célébrité s’apparente à une renommée, une réputation, une sorte de capacité d’être reconnu par le public en tant que personne publique. Ainsi, avec la célébrité, la personne publique prend le devant face aux accomplissements.  

La culture de la célébrité est interdépendante de la médiatisation des personnalités publiques. De nos jours, nous ne sommes plus surpris de voir l’émergence de nouvelles célébrités dans les médias ou en ligne. Les visages et les personnalités s’interchangent en fonction des modes et des attirances du public. Nous arrivons à un point ou la célébrité devient un capital de visibilité pouvant être négocié, monétisé voir même hérité avec la mise en place progressive d’une classe sociale de célébrités.

Mais comment est née cette culture de la célébrité ? Quand s’est mise en place cette mode de reconnaissance publique ? Pourquoi est-ce que la célébrité a pris le dessus sur la gloire ? C’est ce que se propose de comprendre Marie-Ève Beausoleil dans sa thèse « Les enjeux normatifs de la reconnaissance publique dans la France des Lumières : gloire, célébrité, mérite ». 

Pourquoi lire cette thèse

L’auteure nous invite dans une exploration des discours moraux, esthétiques et biographiques relatifs à l’élaboration, la promotion ainsi que la critique de la reconnaissance publique dans la France des Lumières.

Le plan permet au lecteur de comprendre les fondements théoriques et les usages rhétoriques de l’idéologie de la gloire pour ensuite présenter les représentations entourant la célébrité et finir sur les différents clivages idéologiques opposant ces deux visions de la reconnaissance publique à cette période.

Le manuscrit est captivant pour le lecteur en raison d’une certaine théâtralité prononcée par un emploi pertinent du « Je » et une mise en abyme des réflexions de l’auteure avec son sujet ou ces références. Cette construction minutieuse du raisonnement de l’auteure au travers d’une mise en place progressive de références communes entre son lecteur et elle engendre une certaine intimité et familiarité lors de la lecture.

Extrait

« En effet, cette problématique prend toute son importance dans une période de transition vers la modernité où se conjuguent deux grands phénomènes. D’une part, les penseurs des Lumières, remettant en cause les formes révélées et arbitraires de l’autorité, font de la reconnaissance publique un processus de légitimation susceptible d’ordonner une société harmonieuse et juste. C’est la montée de l’idéologie de la gloire, qui sous-tend tout au long du siècle les pratiques commémoratives, encomiastiques [pratiques de l'éloge] et biographiques du culte des grands hommes.

En théorie, la gloire résulte d’une admiration générale et soutenue envers les individus ayant démontré un véritable mérite personnel. Articulant étroitement opinion publique et vérité, l’idéal de la gloire porte la conviction que les mécanismes de la reconnaissance publique peuvent, sur le temps long, produire de manière organique une distinction légitime, générer l’harmonie autour de valeurs universelles et encourager le progrès grâce à l’émulation de modèles consensuels.

D’autre part, le XVIIIe siècle voit l’émergence d’une culture de la célébrité qui favorise la multiplication des personnalités connues, en particulier issues du milieu des lettres et des arts de la capitale. Cette nouvelle forme du succès se fonde sur une attention publique plus immédiate, rendue possible par le développement de divers vecteurs de publicité. Si l’on croit que la célébrité peut constituer un levier de la gloire, elle semble surtout échapper à tout contrôle de qualité.

Plutôt que de distinguer des individus dont le mérite et les accomplissements suscitent l’admiration unanime, comme le voudrait l’économie de la gloire, la célébrité s’alimente, entre autres, de la controverse, du dévoilement de la vie privée et de la consommation du divertissement. Dès son avènement, la célébrité est largement perçue comme un facteur de décadence morale et un symptôme d’appauvrissement culturel. L’idéologie de la gloire et les premières manifestations modernes de la célébrité créent ainsi une forte tension qui fait de la reconnaissance publique un problème de légitimité pressant. »

Sur des lauriers

Les travaux de Marie-Ève Beausoleil montrent les différentes tensions liées l’émergence de la culture de la célébrité dans une société valorisant la gloire. Cette émergence semble rendre compte des changements sociétaux de l’époque dans lesquels les hiérarchies traditionnelles s’effacent et de nouvelles valeurs sociales et sensibilités esthétiques jaillissent. Nous découvrons également la naissance à cette période d’une logique publicitaire recourant à une forme de médiatisation de l’image publique des personnes célèbres au travers de textes « bibliographiques », historiques, satiriques ou relatifs à la vie privée.

Panthéon

La thèse de Marie-Ève Beausoleil nous ouvre les yeux sur les origines de la culture de la célébrité dans la France des Lumières. Nous réalisons, sans faire d’anachronisme, que les tensions entre gloire et célébrité sont encore bien vivantes de nos jours.

Même si les supports de la célébrité ont évolué en passant de la gravure et l’estampe aux magazines people et TikTok, nous pouvons toujours nous demander si la médiatisation et reconnaissance de ces personnes sont méritées ou non.

Et vous alors ? Que choisissez-vous ? La gloire ou la célébrité ?


Ce travail a été soutenu le 06 avril 2018 à Montréal, en vue de l’obtention du grade de Philosophiæ Doctor (Ph. D.) en histoire (Université de Montréal — Canada) et de Docteur en études littéraires (Université de Lorraine - France) et a été réalisé en cotutelle au département d’histoire de la Faculté des arts et sciences (Université de Montréal) et de l’Unité de recherche Littératures, Imaginaire, Sociétés au sein de l’école doctorale Stanislas ED 78 (Université de Lorraine)


Sources

Marie-Ève Beausoleil. Les enjeux normatifs de la reconnaissance publique dans la France des Lumières : gloire, célébrité, mérite. Histoire, Philosophie et Sociologie des sciences. Université de Lorraine, 2018. Français. ⟨NNT : 2018LORR0071⟩. ⟨tel-01919650⟩

Liens

Page : https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01919650

PDF : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01919650/document



Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Mérite

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !