Articles

Publié le 08 septembre 2022 Mis à jour le 08 septembre 2022

Quand les jeunes sortent du programme

Se rebiffer contre un système qui détruit la planète

Emporté par la tempête

Le dialogue jeunes / entreprises

Certains "jeunes" que l'on voue à l'enfer chaud d'un monde capitaliste de consommation effréné se rebellent.

Nombre d'entre eux refusent de travailler dans des entreprises dont le seul enjeu est le profit pour le profit et une enquête révèle leur pessimisme. Les entreprises ont bien du mal à les attirer à elles. Elles s'efforcent de valoriser leur "marque employeur" pour montrer la qualité de leurs engagements sociétaux. La mise en place d'une salle d'une salle de sport ne suffit plus, la "culture décontractée", sans trop de hiérarchie non plus. Car si la forme managériale s'adoucit parfois, les fondamentaux demeurent. Il s’agit de faire du profit pour se développer toujours plus.

Les nouveaux entrants dans le monde du travail sont particulièrement sensibles aux questions climatiques, ils ne croient plus à la fuite en avant éperdue proposée comme seule voie de salut. La technologie oui, mais, en dosant les réponses en fonction des situations. Le développement économique oui, mais, avec un surplus de sens et de respect humain.

La tribune des grandes écoles

Des jeunes français d'écoles prestigieuses profitent des cérémonies de remise des diplômes pour dénoncer leurs programmes d'études qui renforcent les avanies du système économique en place. C'est une attaque directe du système par ceux censés prendre des postes d'autorité et d'influence sur ce dit système.

À Agrosup, prestigieuse école d'agriculture qui prône le productivisme agricole intensif, c'est un réquisitoire du modèle basé sur les intrants chimiques et la surconsommation d'eau (70% de la consommation d'eau douce) qui est dénoncé lors de la remise des diplômes.

Dans la foulée, les jeunes ingénieurs agricoles fraîchement diplômés partent s'installer à la campagne dans le Tarn pour faire l'expérience de modèle de productions alternatifs. Leur initiative est diversement reçue, certains membres de leur promotion se fendent même d'un communiqué dans la presse pour se désolidariser de ces agitateurs minoritaires et réaffirmer leurs croyances dans un modèle techno productiviste et leur foi dans le progrès. Cette constance a de quoi étonner quand cette agriculture, grande consommatrice d'eau, est pointée du doigt en pleine canicule.

Mais, l'école agricole n'est pas la seule à laisser filtrer des contestations. C'est ainsi qu'HEC,  une grande école de commerce française, accueille aussi son lot de revendications avec des prises de parole d’étudiants, mais certainement aussi, un regard conciliant de l’administration. L'une des écoles, dont l'accès aux études est particulièrement onéreux, voit paraître en son sein des récriminations toujours à l'occasion des remises de diplômes, à peine voilée contre le capitalisme et ses effets délétères.

Cela ne manque pas de sel, quand on sait que précisément les écoles de commerce forment les futures élites de ce monde et que leur origine au XIXème siècle coïncide avec une accélération de l'expansion de ce modèle économique. Les enfants de la bourgeoisie de l'époque était formés pour tenir les comptes et faire des affaires.

Dans le registre des jeunes diplômés qui expriment dans leurs discours de fin d'études toute leur méfiance, il faut relever toujours en France, la diatribe d'étudiants de sciences politiques qui, pour quelques-uns d'entre eux, dénoncent aussi une société inique produisant des déséquilibres majeurs. Ces étudiants issus de l'institut d'études politiques préparant les hauts dirigeants politiques ou la haute fonction publique, représentent traditionnellement l'élite des futurs gouvernants.

Les ingénieurs sont aussi pris par le doute et Clément Choisne, fraichement diplômé de Centrale Nantes, déclare « Je suis perdu, incapable de me reconnaître dans la promesse de vie d'un cadre supérieur en rouage essentiel d'un système capitaliste de surconsommation ».

De même les étudiants de la prestigieuse école d'ingénieur Polytechnique en appellent à plus de sobriété. Ces sorties de route lors de célébration de parcours sans faute, de brillants étudiants, montre d'une part qu'un sens critique existe dans ces écoles, puisque des pensées divergentes parviennent à s'exprimer, ce qui est une bonne nouvelle. Elles présentent d'autre part, de façon emblématique, les enjeux majeurs de notre temps.

Enjeux de production alimentaire et de mode d'alimentation, enjeux des systèmes économiques et financiers dérégulés, enjeux des désaffections politiques qui limitent les possibilités de correction des systèmes existants, fuite en avant technologique. Ces enjeux sont imbriqués et produisent un monde désormais qualifié d’anthropocène tellement l’empreinte humaine y est devenue pesante.

Nous ne sommes pas dans la situation contestataire voire pré révolutionnaire des années 60 par exemple en France avec 1968 ou la fièvre s'était emparée de centaines de milliers d'étudiants, produisant une révolte violente et marquant vigoureusement l'entrée dans l'ère de la consommation de masse, mais, le signal donné à partir de ces écoles prestigieuses et de façon très pratique est l'évitement des choix de carrières de certaines entreprises réputées polluantes.

Une direction alternative est pointée qu’encourage Antonio Guterres secrétaire général de l’ONU, qui incite les jeunes à ne pas travailler pour les entreprises polluantes. 

Au-delà de ces diplômés, de nombreux jeunes de toutes conditions et de toute la planète aspirent à des changements radicaux et à des programmes d’action différents qui vont nécessiter de changer en profondeur les programmes éducatifs qui leur sont proposés jusqu'à maintenant.

Illustration : DepositPhotos

Sources

L'express comment les jeunes voient le monde https://www.lexpress.fr/actualite/societe/comment-les-jeunes-voient-le-monde_1623779.html 

L'Alsace. Les jeunes ont un rôle majeur pour changer la société https://www.lalsace.fr/environnement/2020/11/27/les-jeunes-ont-un-role-majeur-pour-changer-la-societe  

Le monde. J'ai peur pour mon avenir et celui de la planète. Ce que pensent les jeunes avant la présidentielle. https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2022/article/2022/04/05/j-ai-peur-pour-mon-avenir-et-pour-celui-de-la-planete-ce-que-pensent-les-jeunes-avant-la-presidentielle_6120710_6059010.html 

Eau france https://www.eaufrance.fr/lagriculture# 

Iaea. Gestion de l'eau en agriculture https://www.iaea.org/fr/themes/gestion-de-leau-en-agriculture# 

AOC De la désertion des étudiants diplômés https://aoc.media/opinion/2022/06/26/de-la-desertion-des-etudiant·e·s-diplome·e·s/  

Ouest France. « La technique ne nous sauvera pas ! » Diplômés de Polytechnique, ils alertent sur le climat https://amp-ouest--france-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.ouest-france.fr/environnement/rechauffement-climatique/la-technique-ne-nous-sauvera-pas-diplomes-de-polytechnique-ils-alertent-sur-le-climat-e6aaaf6c-f3ca-11ec-977d-9e5658125e7d  

Le Figaro. Les grandes écoles face aux revendications de la génération climat  https://www.lefigaro.fr/actualite-france/les-grandes-ecoles-face-aux-revendications-de-la-generation-climat-20220624  

Ouest France. Formée à HEC, elle profite de sa remise de diplôme pour alerter sur l’urgence climatique https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2022-06-21/formee-a-hec-elle-profite-de-sa-remise-de-diplome-pour-alerter-sur-l-urgence-climatique-c7ad0054-1828-42c8-9b8f-5debc44e42b8  

Positivr.fr - Discours écologiste à HEC, les coulisses du coup d’éclat révélé par ses protagonistes https://positivr.fr/discours-ecologiste-a-hec-les-coulisses-du-coup-declat-revelees-par-ses-protagonistes/  

Brut Média. Ces jeunes du monde entier ont un message pour leurs gouvernements https://www.brut.media/fr/nature/climat-ces-jeunes-du-monde-entier-ont-un-message-pour-leurs-gouvernements-cc3d06d5-6cdb-4c0b-bf17-5c64092fff12  

Novethic. Antonio Guterres de l’ONU exhorte les étudiants à ne pas travailler pour les destructeurs du climat https://www.novethic.fr/actualite/economie/isr-rse/antonio-guterres-de-l-onu-exhorte-les-etudiants-a-ne-pas-travailler-pour-les-destructeurs-du-climat-150817.html  

RFI Climat: le discours étonnant d'un ingénieur français fraîchement diplômé https://www.rfi.fr/fr/france/20181225-etudiant-ecologie-nantes-discours 

Quand la gestion et l’environnement font la paire - Patricia Hluchy - Affaires universitaires - août 2022 -https://www.affairesuniversitaires.ca/articles-de-fond/article/quand-la-gestion-et-lenvironnement-font-la-paire/


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Fidèle au programme


Le fil RSS de Thot Cursus via Feed Burner.


Les tweets de @Thot


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !