Par Frédéric Duriez  | f.duriez@cursus.edu

Organiser ses formations : guides et scénarios pédagogiques

Créé le mercredi 1 novembre 2017  |  Mise à jour le lundi 13 novembre 2017

Organiser ses formations : guides et scénarios pédagogiques

Comment construire une progression pédagogique ou une séquence autour d'un objectif général ?

Comment organiser les activités pour qu'elles permettent de maîtriser des savoirs associés à une compétence ?

Voici quelques outils pour se lancer, accpmpagnés des hypothèses pédagogiques sur lesquelles ils s'appuient.

Les principes

Afin d'aider les enseignants en formation professionnelle, l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a élaboré une série de guides pour mettre en oeuvre  une approche par compétence. On y trouve peu de théories ou de nuances dans les définitions, mais des conseils pragmatiques et immédiatement utilisables.

Le projet éducatif

Le guide insiste également sur la prise en compte du projet pédagogique de l'établissement ou de l'équipe. Il donne quelques exemples d'axes parmi lesquels on peut citer le développement de l'autonomie, le sens de la finition, le respect des autres et de l'environnement, etc.

Approche par les compétences (APC)

Les auteurs du guide prennent le parti d'une approche par les compétences. Ils reprennent pour cela la définition de 2005 du Ministère de l'Education, du Loisir et du Sport du Québec :

«pouvoir d’agir, de réussir et de progresser qui permet de réaliser adéquatement des tâches,des activités de vie professionnelle ou personnelle, et qui se fonde sur un ensemble organisé de savoirs : connaissances et habiletés de divers domaines, stratégies, perceptions, attitudes,etc.»

C'est une définition en quelques mots qui ne satisferait peut-être pas des spécialistes de la pédagogie, mais qui peut être utile pour un formateur soucieux d'organiser et de planifier les phases d'apprentissage de ses groupes.

L'APC commence par une analyse du métier dans son contexte. Le schéma ci-dessous reprend les principaux traits de cette analyse.

Le socioconstructivisme

Le guide s'appuie sur les hypothèses de l'approche socioconstructiviste :

  1. Les connaissances sont construites par l'apprenant, elles ne sont pas juste transmises. Il faut donc mettre l'apprenant en situation de se poser des questions, d'agir et d'interagir avec un environnement, d'autres apprenants et les enseignants.
  2. L'apprenant est au centre. Il faut donc adapter les situations d'apprentissage pour qu'elles aient du sens pour lui, et veiller à lui proposer des activités pertinentes et en lien avec ses compétences.
  3. Les compétences sont liées à un contexte. Les situations d'apprentissage doivent donc prendre en compte les particularités de la situation de travail (outils, environnement humain, cadre temporel, niveau d'exigence...)

 le socio-constructivisme

Les étapes pour accompagner la construction des compétences

Le guide nous donne enfin une méthode générique pour favoriser l'acquisition de compétences.

 les étapes pour développer les compétences

 

Les outils

Le chronographe

Le guide propose ensuite de lister les compétences, et de les répartir dans une chronologie en fonction de la semaine où elles seront spécifiquement travaillées. L'outil se présente comme un vaste tableau.

Les fiches d'activité

Pour chaque compétence, le guide propose de créer des fiches. Ces fiches sont très structurées, et nous vous invitons à découvrir les exemples présentés.

Les connaissances associées sont accompagnées de "balises", qui clarifient le niveau de réalisation attendu.

fiche d'activité

La scénarisation d'une activité

Le Mooc de l'Université de Montréal, "Outils d'aide à la scénarisation d'une activité" permet de prolonger ce travail. Il se propose d'aider à scénariser une activité pédagogique. Le modèle pédagogique retenu par l'équipe du Mooc, et en particulier Bruno Poellhuber, est l'apprentissage par les méthodes actives et "sociocentrées".

En termes simples et opérationnels, l'enseignant développe une approche où les apprenants sont le plus souvent en activité et en petits groupes. Avant de définir l'activité, il nous invite à préciser les objectifs en utilisant la méthode de Krathwohl, Bloom et Anderson et à répondre à quelques questions. Bruno Poellhuber insiste sur la diffusion.

Bruno Poellhuber

Les travaux de Bruno Poellhuber ont donné lieu à la création d'un outil d'aide à la scénarisation. Pour un objectif général, il présente plusieurs phases :

  1. La préparation : les apprenants découvrent la problématique, explorent des pistes et des solutions et commencent à produire des éléments qui leur seront utiles.
  2. L'amorce, l'activation : dans cette phase, on récupère ce qui a été trouvé, on recadre, et l'enseignant peut apporter quelques règles et principes.
  3. Déroulement : c'est la phase de production. Les apprenants sont toujours en activité. Ils conçoivent et élaborent une ou plusieurs solutions, et les partagent.
  4. Présentation de la production : les apprenants échangent sur leurs réalisations, leurs difficultés, les solutions retenues, etc.
  5. retour sur son fonctionnement en tant qu'équipe
  6. Retour métacognitif : phase de capitalisation, de réflexion sur ce qui a été appris.
     

Les approches présentées ci-dessus visent à donner une structure pour construire des formations elles sont basées sur des hypothèses pédagogiques qui ont démontré leur intérêt, qu'il s'agisse de l'apprentissage par l'action ou sociocentré. En partant d'hypothèses issues d'autres courants pédagogiques, comme les neurosciences ou le connexionnisme, on obtiendrait d'autres grilles, très pertinents elles aussi !

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Organisation internationale de la francophonie - Conception et réalisation d'un guide pédagogique consulté le 4 novembre 2017
https://www.francophonie.org/IMG/pdf/guide4_final_SB.pdf

Bruno Poellhuber : Outil d'aide à la scénarisation consulté le 4 novembre 2017
http://oas.ccdmd.qc.ca/app/scenario.php?demande=accueil

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire